sea_turtle_hawaii_1_crop

 

 

https://avaaz.org/fr/ LE LIEN PETITION papahanaumokuakea_loc_rb/?bcpzuab&signup=1&cl=10421032733&v=79418

 

LE LIEN PETITION

 

MR OBAMA 

 

Le concept, la réalité et l'urgence des RÉSERVES, au sens le plus large du terme :  réserve marine, océanique, lacustre ou toute mesure visant à planifier, à miser sur la sauvegarde d'un minimum vital naturel  pour la Planète ne saurait être critiqué, attaqué, dévoyé !... Posons ce postulat de départ avant toute perspective d'étude.

Mais n'oublions pas de stipuler que la Réserve est déjà un aveu avéré et sévère des forfaitures que nous portons à l'encontre de l'environnement  et que l'activité humaine impacte. Si la sollicitation des ressources naturelles s'opérait avec l'apport appliqué de nos connaissances, avec préventions et garanties de renouvellement durable, la notion de Réserve deviendrait connexe, voire accessoire, sélective ou aléatoire peut-être ; Qui dit réserve, amorce un processus de sauvegarde, s'engage sur le triste constat de l'agression, du déficit, des manquements aux injonctions fondamentales  des biotopes et des grands équilibres...

Nous venons de signer une grande pétition,   à l'attention de l'Archipel  Hawaïen et de ses immenses territoires et étendues marines toujours livrés à la pêche industrielle. 1 % des eaux du Pacifique serait alors extrait des zones de prédations majeures. Une goutte d'eau à l'échelle de la Planète ! Certes ...

Mais si nous ne  le faisons pas, si nous ne réussissons  pas à infléchir le cours des politiques industrielles et commerciales de masse, c'est un symbole qui s'écroule et laisse la voie libre à tous les excès, les dépassements, les outrages à la vie originelle.

Cependant, si la requête aboutit, une zone océanique éminemment riche en biodiversité que l'on aurait balayée d'un revers de manche sur la table de  cyniques négociations, sans autres lendemain que l'appauvrissement de nos ressources mondiales, recouvrerait les quiétudes d'antan et toutes ses richesses, susceptibles d'essaimer.

 

 

Ce 1 % des eaux du Pacifique, Mr  OBAMA, ne dépend que de vous ! Alors, oui, avant que de quitter la Maison Blanche, faites un  geste Blanc, s'il vous plaît,  signez cet Accord pour l'une des plus grande réserve mondiale, dans l'intérêt de tous !

 

Il en résulterait une dynamique majeure pour la vie et les océans, les mers et la Nature ! Chaque initiative de réapproriation en faveur du Biotope est un solide pari sur le futur. Y déroger, c'est alors montrer l'exemple contraire d'un laisser faire et aller suicidaire, engager une fuite en avant terrifiante ; tout le démontre aujourd'hui, avec une acuité croissante, exponentielle !

Une Nature apaisée, pacifique et sereine, prodigue et féconde serait pour les hommes un gage de sécurité, une base vitale sur laquelle redessiner les contours d'une nouvelle coopération internationale entre les Peuples, les Nations et les États. L'économie dans le sens de la Sobriété, dit Pierre RABHI est vitale...

L'engagement et la réussite de chaque état compte plus que tous les accords internationaux pléthoriques et si lents à mettre en pratiques. De tels accords ne sauraient intervenir qu'après de fortes  et durables initiatives individuelles ;  les Grands doivent stimuler, embrayer sur la démarche, la dynamique.

Nous n'oublierons pas d'évoquer le rôle et la place de tuteurs que les nations les plus industialisées se doivent d'assumer  comme une  " réparation " d'un passé de pillages et de ponctions des ressources naturelles et humaines des pays en voie de Développement. Les termes ne sont pas exagérés. Ne pas laisser ces pays s'enliser plus avant dans la destruction massive du substrat, des ressources  qu'il leur reste en ménageant, en orchestrant une assistance technique en matière de Développement Durable des plus abouties.

Ainsi, aurions-nous , de par le Monde, l'émergence d'îlots, d'archipels de plus en plus nombreux et propres, des domaines réservés, intouchables, où la Mer, les Océans, se verraient  peu à peu sanctuarisés ! Et cela n'est possible qu'en recouvrant les dimensions d'une pêche dite artisanale et modernisée,  dont les rennes sont redistribuées selon les logiques  locales, régionales, propres aux états littoraux, voire aux autres qui n'auraient pas de débouchés  directs sur la mer, selon des quotas et des zones de total non prélèvement. Un tout harmonieux, sobre et mesuré.

Les Réserves, les Parcs, les Sanctuaires ne seront désormais et jamais  trop nombreux ou étendus ; c'est bien le contraire que nous constatons et évoquons : l'amplification et la destruction massive  et  généralisée des mers et océans, en dépit de tout impératif de contrôle, de surveillance, de régénération. Un vide juridique aux conséquences incalculables fait  peser sur la Planètre Bleue les pires des scénarios quant à la manne maritime et océanique en voie de déclin absolu, irréversible à très court terme.

 

IL EST PEUT-ÊTRE ENCORE TEMPS 

MR OBAMA

SAUVONS LES MERS ET LES OCEANS

DANS CHAQUE PAYS  ENSEMBLE

LE MONDE VA MAL 

§ 

 

CORSICA...GO56