DSC02116

Une Destination Side On  à Side, voire Off les jours de Renverses ! Eblouissantes beautés cachées dès lors que l'on ne daigne pas détourner le regard... Et pourtant, le potentiel est énorme, radicalement extrême ... Enfin, les goûts et les couleurs ne se discutent pas 

...

... Pour ne pas voir " ULMETU ", le Site grandiose, " TESTIMONE A L'ETERNU ",  où l'Exrême, les jours de gros temps et de vent très fort prend toute sa dimension, s'envole : Oui, il faut avoir des oeillères... Imaginez une destination où seuls 2 spots rivalisent

!

Les ailes du vent planent entre deux Îles cousines. Fabuleuses vagues pennées  que les écueils subliment à l'infini...! Esquisses évanescentes, ivres d'iodes et de sels ultramarins. 

Nous en reparlerons un jour, du moins, les descendants usés et échaudés par les destinations saturées, impraticables été comme hiver, viendront ici à la pêche aux informations.

Mais retour à la source des vagues. Entre Levant et Ponant, quêtons les horizons au vent des vents bridés et déviés des rivages encaissés.

Place désormais aux flux du Large, d'une Île vaisseau dont l'étrave des caps semblent croiser les destinées de la haute mer !  Vallons et collines en ces parages redoutés ne laissent plus de scander le pouls de la Grande Mer en-tonnant l'hymne rebelle des blanches échappées.

Gigantesque domaine pour la houle lointaine et  dévoreuse d'espace, sans aucun obstacle qui faillisse à  la  longue route des solitaires...

Des In & Outs de légendes, un glacis insolent, des abrupts liquides qui forcent et courbent  la témérité et l'impudence,  loin des oriflammes et des jets nauséabonds !

A terre, juste avant de s'élancer, c'est un signe, une pensée, un regard qui se doit d'être vide, déjà absent. Du moins, lors du Solstice qui donne froid aux yeux de la mer. Les rochers ouvrent des gueules hallucinantes, avalent les rafales ...

Là, on ne vous suit pas ; et pour causes ! l'antre du silence et de  la solitude terrorise.  L'écume des jours se charge de détresses et de révoltes. C'est un peu comme un alcool fort, cet absinthe acre et amer qui vous eût aidés à franchir le cap de la folie, une folie palingénésique  et  meurtrière  à la fois. Vous me suivez  ? 

Le jeu se fait violence, toise la mort, suicide raillé, juste commué en  une régression enfantine que l'on circonscrit aisément à l'insouciance ; mais ici, il se fait véritable rempart, thérapie  contre  l'odieuseté et la sauvagerie des grilles, du formatage des bourreaux, envers la rumeur des terres souillées et de leurs cloaques patentés 

!

ETUDE SORTIE (1)-001