DSC03976_001

Il nous fallut un puissant zoom pour saisir l'instant et ce duo

 

"  les êtres ne sont que des lignes écrites avec de l’eau. " 

Khalil GIBRAN 

 

Il lui sembla avoir été comme apprivoisé ! Le Puffin cendré en eût  décidé ainsi ; c'est bien lui, il le reconnait à l'une de ses ailes entrecoupée mais,  plus encore à son vol, sa cautèle, ses acrobaties portées au ras du flot, sa témérité lorsqu'il côtoie la têtière de sa voile. Le voici,  survolant  son domaine  et les horizons pers d'un vaste golfe. Là-bas, la mer se soulève plus qu'ailleurs. Ainsi le veulent les fonds secrets de l'azur qui ondoient comme un infini, entre espace et temps... Il nous faut saisir l'instant rare et relater. Le temps presse, tardé et sitôt passé. L'instant, tel un présent unique, toutes les fois qui valent  la foi qui révèle et allie à ces  quelques pans de vies sacrés ! Il est heureux que l'Extrême s'honore de pareilles rencontres sans lesquelles l'aventurier ne serait rien d'autres que solitude, réclusion, être fantomatique au coeur d'un univers sans vie, endeuillé, nié ! En ce jour de vent droit et de saines bleuités, nous figeons ce duo d'ailes sur fonds mordorés  d'immortalité.

MARIN - Pensée en Mer -