SUBMERSION__CORSE_

 Une Lame qui barre toute la Baie

 

Nous avons déjà posté cette image. C'était un jour de violente tempête, voir force ouragan pour les zones Large. Un de ces Combos, par Houle de WNW et WSW, aux Fetchs les plus longs que le Bassin Nord-Méditerranéen puisse engendrer. Le coup de vent était aussi sous le joug de puissants grains, au large, engendrant une marée de tempête plus que saisissante. Les paramètres qui président à pareilles formations de houle et de vagues commuées à la côte sont nombreux, diversifiés, intéressent à la fois la mer et les fonds, les rivages et leurs dessins.

Le danger est vraiment sérieux et, si l'on évoque le terme de marée de tempête, ce n'est pas sans raisons éloquentes... En effet, l'onde est si massive, épaisse, longue et large que son déplacement vers la rive provoque de façon concomitante le retrait des eaux antérieures, précédant  l'énorme section. Cela génère un véritable petit ras de marée local, balayant et submergeant tout sur son passage, depuis les fonds plus proches. Et si la côte est rocheuse, les effets collatéraux s'avèrent plus dévastateurs pour quiconque se ferait emporter par les flots.

Nous sommes ici vers " Punta Maiori ", au-dessus de Testarella. Plus au large, devant la Pointe, ces vagues ont déjà déferlé pour se reformer en progressant  dans la baie, ce qui est étonnant. La poussée de l'onde primaire et le déferlement se voient absorbés par la profondeur  puis revigorent à nouveau l'onde de houle, par inertie, au diapason de la dernière remontée des fonds, sans avoir nullement perdu de son énergie, au contraire ! 

Ces informations sont de tout premier plan, invitent à une prudence drastique ! cette très grosse lame de fond toise les 5 Mètres de hauteur, voire plus. Sa Masse est à considérer avec plus de vigilance car elle témoigne d'une puissance inégalée.

C'est un phénomène rare, issu de conjonctions et de juxtapositions de facteurs tout aussi exceptionnels ; c'est bien pour cela que le principe des Avis de  Fortes Vagues et de Submersions sont émis par les Services de Météo-France.

Inutile de préciser qu'en Mer Méditerranée, parage Île de Corse et de Sardaigne, côtes Ouest, des vagues scélérates ont bien jalonné le sillage de la tempête.

Considérons la Marée, la violence des vents moyens, celle des rafales est également primordiale, la nature  des fonds associée aux reliefs côtiers et sous - marins, la configuration du trait de Côte : baie ou pointe, l'angle associé de Diffraction de la Houle Primaire, l'état de la mer totale, les profondeurs, les courants de baie ou de golfe prégnants, la célérité de la houle, celle de la vague,  les facteurs dits lointains tels le Fetch mais aussi les basses pressions atmosphériques, le système nuageux,  ( Cumulonimbus et Dépressions Locales Associées ), !  

Interférences dévastatrices qui intéresseront de plus en plus le trait de côte actuel au diapason des effets du réchauffement climatique

MARIN