ALADIN__VERS__PIERREAU_

 

" ALADIN "

se confie pour 

CORSICA...GO56

 

La  Tramontane et le Ponant  se donnent l'accolade,  depuis le début de l'été. Les signes du ciel  réveillent quelques oracles  antiques rivés  à l'errance des nues ! Des cordes de pluie tombent sur le miroir de tous les ciels ; l'immensurable psyché sans tain étanche sa soif  de  feu sidéral.

Il plane comme de grandes ailes  aux rémiges blanches au-dessus des vallées, au-delà des cimes ; l'azur vit comme il se vêt de parures  flottant au souffle de vie automnal... Après le grain, la terre exulte  comme la mer glane ces  parures iroises qui ne laissent plus  d'irradier la beauté d'une Île chère à notre coeur d'enfant !

" ALADIN " s'échappe tôt le matin, là où les vagues daignent parcimonieusement   souligner  la côte dentelée et ses rochers mordorés. L'horizon parcouru de puffins et de moutons innombrables précipitent  " ALADIN "  au temps de ses vertes années ! Multitudes de points que la montagne essaime, minéral que roulent les millénaires jusqu'au seuil du rêve.

" ALADIN " alors  nous rappelle aux invites des saisons jadis tant marquées, lorsque les premières neiges faisaient déjà leur apparition sur les crêtes de la longue chaîne de Cagna.

Il connaît septembre, ses vents capricieux comme un avril, aux giboulées qui n'en sont pas encore. La lumière à la fois si intense et dont le faisceau s'incline, décline, pressée de distancer l'équinoxe, de laisser à la nuit le temps de la relève et de toutes les léthargies...

Les champs de la mer  lentement  entonnent l'hymne de l'hiver et des violents coups de temps ... Ferait-il déjà et si tôt  froid ?  Et  monte l'écho  de la solitude, des grands espaces que la silhouette ouatée de l'onde peuple.

Qui veille les folies que l'on partage comme un songe  bleu ? En ces parages de rocs polis et de  hautes vagues, le rivage  travaille et n'obéit qu'aux tempêtes lointaines. Nous ne sommes que de passage ici-bas avant que de confier aux vagues la certitude d'un éternel recommencement, par-delà l'absurden au plus près que nous sommes de la vérité

 

 

ALADIN_A_L_ENTRAINEMENT_