BELZEBUTH_

 

Surf Back Side ! Le Rider, ( Belzébuth, ici, sur le cliché), recherche un max de déport du Gréement sous le vent, l'Appui / Renvoi de la voile le plus plus énergique. Il le fait sur des membres inférieurs en totale poussée orientée, le Dos plat comme  une planche à repasser, l'angle bras / tronc ouvert à 180 ° ! 

 

GÉNÉRALITÉS  COMME  FONDEMENTS D'UNE LOGIQUE

 

Qui a son importance, et, de taille. Entendons par Biomécanique toute sollicitation des leviers du corps humain autour de points de fixation autorisant tous les types de mouvements, dans leurs logiques et limites anatomiques et physiologiques, sans aucun risque de se faire mal, de se blesser ou alors, d'hypothéquer gravement  nos ressources à l'usage.

Le corps humain se doit d'être préparé à l'effort mais non affaibli ni impacté d'un point de vue physiologique, c'est c'est à dire de son fonctionnement, dans un cadre de réponses adaptées aux sollicitations du milieu naturel qui nous intéresse tout particulièrement dans le cadre de cette modeste contribution.

L'objet étant de démontrer si, il existe ou non,  à travers l'organisation de nos moves,  une prévalence de la  ceinture pelvienne et des membres inférieurs sur le reste du corps lors de la navigation et de l'exécution des figures les plus osées et exigeantes ! 

Peut-on faire l'impasse d'une préparation adéquate, ne pas solliciter son potentiel musculaire optimal en " négligeant " une partie du corps au profit de l'autre ? Impensable ! 

Le Corps humain est ainsi fait qu'il faut à tout prix respecter le principe d'harmonie et d'aisance lors de toute évolution et move portés à leur maximum d'intensité.

Notons également que le niveau technique du rider est assujetti à son indice d'efficience motrice, c'est à dire concernant  tous les paramètres de l'exécution relatifs au  panel de l'athlète.

Le respect des règles et des lois physiques, mécaniques  simples, prennent en compte les charges dues à la gravité, à la cinétique et de là, à l'énergie initiée par l'athlète en mouvement, en plein ébats, parvenu à l'acmé de son engagement, enfin que boostent les conjonctions de forces issues  des éléments naturels.

On peut rappeler l'intense cocktail que représentent en général les pratiques extrêmes de glisse tractée,  ( sans la médiation du moteur ) ! Vent - Vagues - Vitesse - Matos - la combinaison ou le produit de tous ces éléments entre eux susceptibles de générer une toute autre dimension ; altitude / amplitude _ Rythme  / vitesse d'exécution, etc !...

Le corps humain doit assumer, éprouver, sortir de ce rapport à l'élément " victorieux ", indemne, afin de poursuivre.

 

PRINCIPES CONSTITUTIFS D'UNE MOTRICITÉ SPÉCIFIQUE

 

Le Windsurfer manipule un Gréement qui peut être encombrant, imposant, que les vents et les amplitudes de mouvements rendent lourd, déplaçant ainsi le centre de Gravité loin du polygone habituel de sustentation.

Pour y parvenir, il doit pouvoir compter sur une sérieuse assise, une charpente tenue, ( Chaîne d'Appui Musculaire et Tendineuse ), mais également sur une tonicité des leviers  à toute épreuve.

Aucun maillon faible ne saurait  être toléré au risque d'inévitables blessures, pincements, tassements invalidants.

Tout l'effort et la préparation physique du Windsurfer porteront  à bon escient sur la ceinture pelvienne, la tenue du Bassin, le maintient et la protection de l'ensellure, ( courbure ),  lombaire, tout en sollicitant la ceinture abdomninale ( Muscles superficiels et profonds : Psoas, Pelvi-trochanteriens, Diaphragmme, dans un cycle respiratoire parfaitement régulé et contrôlé, notamment lors de l'expiration qui ne concède rien au relâchement de la ceinture, au contraire ! 

A ce titre, tout renforcement des groupes musculaires agonistes et antagonistes sera suivi et mené  de très près de telles sorte à ne pas affaiblir un pan de la chaîne d'appui musculaire requis  majoritairement par un type de move,  ce qui permettra d'aligner les segments tout le long de l'effort, de restituer les sources de l'énergie suivant les bons vecteurs.

 

A TITRE D'EXEMPLES

Si le Windsurfer  tient à transformer sa vitesse linéaire en appel de saut, il  lui faudra compter sur un bassin tenu, placé, à l'applomb du point de renvoi sur la board. La colonne lombaire et la charnière lombo-sacrée ne cédant pas à l'antéversion, ( bascule grave du bassin vers l'avant, source de sévère pincements ou hernie discale ).

Au Surf, ( Bottom  - Racing Jibe ), le Rider place son gréement, joue sur de puissants leviers avec son gréement à partir d'une posture parfaitement verrouillée, le dos plat, excentré vers l'intérieur de la trajectoire, en étirement total au niveau de la ceinture scapulaire ; tous ces déports étant possibles grâce au maintient de points de fixations sur lesquels s'enchaînent d'autres points et séquences dynamiques. C'est un aspect fondamental du Waveriding.

Une  Transition telle que le DUCK JIBE dans les vagues, Into Planning, ne peut être envisagé que sur une attitude basse, verrouillé, stable, en prise de carres totale afin d'agir très précisément sur le Wishbone, sans provoquer la moindre perturbation côté appuis inférieurs ; on dit que le bas coordonne le haut ! cela reste possible selon les capacités de maintien de toutes les autres charnières " dormantes ", c'est à dire fixées.

Lors des Jumps et des rotations, le Rider peut compter sur des tirages conséquents au niveau Bassin, sans créer de faiblesse au niveau de l'ensellure lombaire. Les leviers Jambes / Cuisses et Cuisses / Tronc seront exécutés avec grande célérité, occasionnant de parfaits placements et formes de corps, de rapides déclencheurs et transformations de trajectoires

 

EN GUISE DE CONCLUSION PARTIELLE 

La performance, l'indice de force musculaire Membres Inférieurs / Membres Supérieurs ne valent rien s'ils ne se greffent pas autour d'une base solide, tonique, capables de réajustements et de tensions suivant les demandes du milieu naturel,  d'en autoriser et d'en libérer tout le potentiel.

C'est à ce titre que la Préparation Physique Généralisée et fondamentale revêt une importance capitale, des Extenseurs inférieurs au port de tête, tout va compter, influer immédiatement de façon proximo-distale, c'est à dire du centre vers la périphérie du corps.

Pour ce qui concerne le Freestyle Moderne, le très Haut-Niveau dans les Vagues, le Slalom, la Vitesse, cette approche reste totalement valable,  les points étant tous transférables, selon ...

Il conviendra donc sur l'eau, en fonction de thématiques ou au tout venant d'explorer les attitudes, les postures spécifiques des Moves, les opportunités de créer, d'exploiter des fixations  temporaires du corps de manières linéaires ou en rotations longitudinales ; ce type de coordinations motrices devant enrichir les réseaux internes d'afférences bio-informationnelles permettant  non seulement un contrôle optimal des régions de notre organisme intelligent mais aussi des corrections de plus en plus fines, à la demande.

 

A SUIVRE 

CORSICA...GO56