BLOG_LES_FANAS_DU_WINDSURF_

CORSICA...GO56 en profite pour poser le  LIEN   et l'adresse de ce Site ! Ils envoient... Une excellente ambiance sur Site également, quel niveau et quelle patate ...

!

http://aa-lesfanasduwindsurf.blogspot.fr/

 

C'est le moment d'évoquer les temps forts de nos pratiques extrêmes, quelles qu'elles soient. Nous nous limiterons aux pratiques aquatiques de glisse tractées, - Sans Moteur, Svp ! -, et aux formes de Surfs actuellement prisées et en vogue depuis toujours.

Nous le savons très bien, les Conditions Météorologiques décident, imposent et ne proposent pas ... C'est là un fait, un préalable, un préambule. Et, lorsque les conditions sont là, le Rider doit pouvoir tout donner, délivrer son potentiel, être au sommet de son art gestuel.  

Ce constat vaut encore davantage pour le Rider de Haut-Niveau, assujetti à un calendrier de compétitions qui ne fait pas selon les formations des uns, les charges de travail spécifiques des autres ; il y a un circuit, il faut faire avec, selon les dates précises.

Nous posons donc comme HYPOTHESE DE TRAVAIL et de préparation physique générale et spécifique le principe suivant : 

 

ACCORDER A L'ENTRAINEMENT,  A LA FORMATION, A LA PROGRAMMATION DU RIDER 

les possibilités non seulement de se maintenir à un niveau constant d'indices de forme et de force tout au long de l'année mais également entre les compéttions, les sessions, sur le plan foncier et général, les logiques et les priorités constitutives de  chaque pratique de glisse, comme au sein de chacune, pour toutes les disciplines qu'elle anime.

Nous pouvons dès lors bâtir un canevas, un programme individualisé répondant à l'alternance à appliquer sur  plusieurs points  incontournables de la préparation, d'ordre physiologique et méthodologique.

Cette Alternance qui vaut Programmation devra rendre compte d'une progression, à tous les niveaux des facteurs de l'exécution requis

QUELS SONT -ILS 

 

- Répartir dans le temps et à partir d'une première session une  :

* première phase préparatoire de nature à récupérer des efforts de la veille ; 

** Une deuxième phase de sollicitation des grandes fonction, plus " foncière " ; 

*** Une séance de préparation dite générale où le Rider portera son attention sur les grandes charnières anatomo-physiologique en répondant à cet algorithme force- souplesse, soit  amplitude et tonicité du mouvement spécifique, maintien des ceintures, mise en action des secteurs d'impulsions, dynamisme général des postures et attidudes en situations dites inhabituelles.

**** Enfin et avant session probable ou programmée, une séance plus courte mais plus intense, toujours sur la base fondamentale d'une mise en action générale des grandes fonctions, dont le système locomoteur ;  Formes de corps développées dans l'espace, travail spécifique et en série courte et plus explosive des mouvements particuliers et constitutifs des moves, etc ! ...

Dans le même temps fort, ne pas oublier l'aspect mental des épreuves à venir, la conceptualisation imagée des moves à projeter, à tenter, la concentration préalable et requise à toutes les formes d'engagements extrêmes aériens ou pas.

- Il conviendra de laisser toujours 24 heures de repos avant les phases initiales du rendez-vous avec les vagues, la compétition, la Session choisie pour tout donner, certainement avec effets positifs de surcompensation d'ordre physiologique. 

Lors de ce répit, ne pas hésiter à solliciter le Multimédia, les ralentis, le Haut-Niveau ; excellent pour stabiliser l'acquis et inciter l'attention à fixer des points clés, des repères portant sur les chronologies, les actions starter de chaque move, les séquences enchaînées

...

A PARTIR DE LA   BÂTIR SES CONTENUS TOUT REPRENANT POINT PAR POINTS CES ETAPES 

 

Et si d'aventure une session venait s'intercaler entre l'une d'entre elles, il importera, selon l'intensité et le volume des efforts concédés, de reprendre le cours de la préparation, là où on l'aurait laissée ; sinon, revenir à la première phase. Après tout, il n'y a jamais plusieurs sessions qui se suivent au point d'occulter la programmation.

Ou bien : après la session, entrevoir  sa récupération puis raccrocher le cours du programme ; pour cela, il convient de tenir des notes sur son journal de préparation : toujours très instructif.

Dans l'Assiduité et la Régularité de ces phases, le Rider, de tout niveau, s'engage sur la voie de la formation, de la préparation la plus adaptée mais aussi la plus proche du terrain, du réel, de son niveau d'ensemble.

De lui dépendront les charges de travail à retenir, en fonction des paramètres de la session mais aussi de ses acquis fonctionnels et durables, qu'il optimise à chaque fois un peu plus.

Nous le voyons, ces données et recommandations sont généralisables à un ensemble de pratiques ! Nous pensons que les Glisseurs sont à même de parfaire leurs contenus, leurs méthodes, leurs axes et volumes de travail en relation avec leurs objectifs.

A SUIVRE 

CORSICA...GO56

CONTRIBUTION POUR LE WINDSURF ET LES PRATIQUES DE GLISSE