DSC04559

 

Apprendre à regarder le ciel, à écouter le murmure des vents et le chant des vagues ; il n'est point ici de tumulte, d'encombrement. On va à la mer comme on laisse au fond du port un corps-mort !... Tout devient si léger, diaphane au royaume de l'embrun. En guise de voile, une dernière  pensée terrestre, à toujours et-va-naissante

...

 Poser ici la photo du mois c'est aussi et plus encore évoquer une Terre que l'on aime, sa Terre, ses rivages, ses horizons parfois redoutés ...  Il est des villages, des hameaux, des lieux où la présence humaine se sera tellement confondue et intégrée aux paysages que l'on s'y attache, dès le premier regard, pour toujours. Et de se poser des questions, s'interroger quant à l'implantation de ce bâtis séculaire  à la merci des éléments naturels, qui aura été revêtu de liant et de crépis, qui en lissent tristement  les aspects.

Jadis, la pierre verte du Cap Corse parait ces façades qui surplombent la mer, à l'entrée du  petit débarcadère. S'il est des vents et des houles qui évitent ce havre de paix par fortes mers et vent violents, qu'en est-il en d'autres circonstances, lorsque vents et vagues  superposés frappent de plein fouet le hameau ? 

Là-bas, les vents hurlent, la mer gronde et tonne ; tout n'est qu'essences et lumières, quelle que soit l'heure du jour. On évoque un petit comptoir, une relâche, un providentiel repli de pêcheurs pris dans la tourmente, dans le temps, si tant est qu'ils pouvaient haler à quai leur embarcation.

Une chapelle,  quelques ex-voto font face à l'infini, à l'éternel, nous rappellent à l'humilité, au silence de la mer. J'aime tout particulièrement cet endroit, l'île qui en face semble croiser comme un vaisseau, l'étrave écumeuse plongeant indéfiniment dans le flot bleu-turquin des eaux de Ligurie !

C'est une destination, une thébaïde pour qui souhaite se ressourcer, penser, méditer , composer avec les éléments le vrai pacte de la mer et de la terre des confins.

A la Terre, à l'Île de CORSE dont on invoque  ce soir les  saintes protections 

§