PollutionArve_SimonMetral

Notre Civilisation veut aller vite, génère plus de chaos que d'équilibres. A la journée, au mois, à l'année, au siècle, toujours plus vite. Le tout dans un faux confort de gadgets onéreux,  engendrant une dette envers la Planète irréversible, à la courbe exponentielle.

On mégote sur les limitations de vitesse lors des pics de pollutions mais on continue de surproduire. Quand il en est qui roulent  et vivent avec le souci constant de l'économie, du temps précieux qui ne tue et n'assassine pas ! ... Nos sociétés sont pressées ! 

Ne pas oublier que les pollutions dues aux voitures ne représenteraient que 8 % des émissions totales sur la Planète ...

Oui, mais pour aller où, tendre vers quoi ? L'impasse se profile comme les poumons peinent à se remplird'air pur ! Est-ce là le tribut, le viatique d'une saine évolution, du progrès ? On soigne de mieux mais en mieux tandis que les sources des maux se multiplient au centuple, par milliers, si bien que l'on peut dire avec Michel Serres que les guerres et les conflits tuent bien moins que les causes de morts anthropiques... Un comble !  Lacunes et  travers des sociétés assassines de la Civilisation Paradoxale et Anachronique 

***

Rien ne va plus, la roulette tourne et focalise sur le Rouge Impair et trépasse  !

Après 2 MEDICANES sur l'Ouest du Bassin Méditerranéen, des épisodes Cévenols dont on clame et affirme la régularité, l'intensité habituelle, nous observons, bien au-delà de la métrique chiffrée et des graphes pompeux que les saisons périclitent. Nous parlons ici  du moins, de nos latitudes tempérées, des pourtours de la Grande Mer, jusqu'aux Colonnes d'Hercule ...

Aucune année à la suivante ne ressemble désormais plus !

Pluies torrentielles, froid, douceur, ciels tropicaux, nuages d'exoplanètes, chaleurs en Décembre inégalées, tornades dévastatrices, le temps devient chaotique, paradoxal, véritable anachronisme planétaire et climatique ! On veut nous faire rouler sur des capteurs photo-voltaïques tandis que le chinois suffoque dans ses masques. Et Trump brise les liens des traités super-faitatoires et des COP à répétitions ! 

Mais regardez la réalité en face, vous les dirigeants, que faites - vous de plus que de brandir les moyens d'une lutte dérisoire,   qui n'ont d'horizons juteux que les taxes  que vous escomptez, laissant sur le tapis les masses laborieuses payées au lance-pierres  et assumer vos erreurs et vos ambitions ! 

L'Atmosphère suffoque, les PICS  DE POLLUTIONS témoignent de l'incurie institutionnalisée, et les pressions s'affolent après le trou noir de l'ouragan Méditerranéen  qui s'est abattu sur le sud.

En Montagne, les plus nantis accèdent à la neige rare et de surcroît de pollution  ! C'est la nouvelle donne de Noël :  Neiges de Pollution par-delà des vallées qui sont tout autant impactées par l'air froid et glauque des particules.

L'hiver surchauffe  et salit comme il  fait mal à l'air ambiant et l'été achève le tout en  subissant les migrations colossales qui font  s'incliner l'axe de rotation de la Terre, - Vérifié par les Astro-Physiciens US  - ! 

Nous ne laisserons jamais de dénoncer les menées d'un système et d'une grille de Civilisation poussés par le fric, acculés dans les retranchements sordides d'une fuite en avant suicidaire.

Que les consciences se réveillent et s'insurgent  car à courir ces rythmes effrénés, nous allons droit dans le Mur de la superproduction, des déchets, de l'épuisement de toutes les ressources terrestres, aériennes et marines ! 

Pensons  et appelons de nos voeux la Sobriété, la Mesure, la Sagesse, l'Economie et les justes partages, baissons les cadences et l'Organisation Mondiale du Travail Industriel tout en accordant à la recherche, aux énergies renouvelables l'attention qui leur est due, qui nous est salutaire !

Un retour à la sagesse est de rigueur, le seul espoir qu'il nous reste au risque de tout péter 

§

Ghjorghju d' OTA