DSC07260

 

 

C'est du coeur de l'Azur et toujours un peu plus près du Ciel que nous adressons à tous les Visiteurs et Internautes qui passent par cet espace nos voeux de bonnes fêtes et de fin d'année !  

Splendide séquence très localisée et toujours plus insulaire que ce tour du monde dans les airs ...

Puissions-nous préserver ce qu'il est encore temps de sauver, d'épargner, de chérir !

Puissions-nous garder une pensée, une attention  pour les innocents terrassés entre conflits et misères de toutes les pauvretés, de toutes les tragiques infortunes et du  sort !

Terrible constat que celui des modèles de sociétés  en cours ; elles seraient bien plus meurtrières que toutes les guerres réunies et frapperaient aveuglément les masses !  Funestes paradoxes. 

Des sociétés générant des décès dont les causes sont à  associer directement aux ratés, aux lacunes, aux transgressions de tout ordres, à l'exclusion et l'injustice patente qu'elles instaurent, aux procédés de productions et de soins douteux institués et maintenus à la solde des plus grands lobbies, tout azimuts.

Ce n'est peut-être pas le jour de se perdre en digressions et idées noires ! certes, mais force est de constater qu'il est difficile, au royaume de l'abondance et de la paix de festoyer en un lieu de la terre sans avoir un pied posé, un regard dirigé vers les contrées déshéritées et durement meurtries dans leurs chairs.

Il en sera de même, pour toute la condition animale, une condition effroyable, insoutenable à notre époque ! 

C'est ainsi,  de la pensée, au plus près de ce que l'on ne souhaiterait pas à nos portes, que nos anciens auront connus, là-bas, sur la Grande Mer sépulcrale.

...