Tandis que Thomas COVILLE est en passe de pulvériser le Tour du Monde en Solitaire et en Multicoques, voici quelques superbes images de la Tête de Course du Vendée Globe Challenge 2016. Hugo BOSS et Armel Le C'LEACH  se livrant aux parages du Horn à une régate d'une autre dimension, sur des bateaux préparés jusqu'à l'axe de la moindre manille, suivi depuis les PC de course nominatifs. Exploits ou tout simplement rançon d'un projet mené de mains de maîtres, il n'en demeure pas moins qu'il faille manier  la machine à vent  à un train d'enfer, de jour comme de nuit, se livrant à la fois aux probables ofni, aux imprévus de la matière engagée à travers ce défi, aux faiblesses de  l'homme qui ne saurait en pareilles conditions augurer d'un niveau d'excellence sans failles.

Cela confère, au-delà de la performance pure,  au domaine de l'épreuve, d'un jeu de la régate planétaire, où les bateaux sont sollicités aux extrêmes limites de toute résistance, là où la moindre erreur, négligence, maladresse se paie au prix fort de la vie.

Et de voir ces splendides oiseaux avaler les milles à pareille vitesse, certes très coûteux, démentiellement coûteux, nous permet aussi de rêver, d'espérer, d'entrevoir un possible retour à la voile, au temps de la navigation à voile !

Signe tangible que les hommes auraient enfin opté pour la reconquête d'un temps  perdu à le gagner de façon frénétique, abusée, irraisonnée ...! 

A quand de grands oiseaux des mers, ces cathédrales de voiles aux moyennes horaires hallucinantes, exploitant les moindres souffles d'air pour avancer et ne plus polluer les vents de nos Océans sans fins ni limites 

§ 

CORSICA...GO56