RIDER_FRED_SHAKA_TRIBORD_AMURE_

 

RIDER / FRED à la manoeuvre - 25 / 30 Noeuds - 4.2 M2 !

Nous développerons très attentivement cette Première grande Phase du SHAKA, qui de l'élan à la fin de l'envol est capitale, ce temps-ressort très particulier, de renvoi vers le haut, que Rider et Matos composent 

 

DES GÉNÉRALITÉS AUX SUBTILITÉS D'UN MOVE COMPLEXE

 

NB /

Des heures de projections Vidéos, le Haut-Niveau, l'Observation In Situ nous conduisent à l'élaboration de ces Articles ; sans oublier les apports de nos anciens Profs (  CREPS  // UFRSTAPS // ENV,  en matière de méthodologie et de Didactique des Activités Physiques et Sportives...

 

WWW@SHAKA.POTES 

 

Il peut être assaisonné à la sauce Freestyle pur ; sur  eau 100 % Plate. Ou alors, dans la mer du vent de terre, le clapot. Mais également plus au large, avec ses versions très aériennes ;  le creux oblige une fois passées la crête et l'apogée du saut...

On le savoure aussi à travers  une version Freestyle Wave de toute beauté, en glisse et dans la pente des vagues ou mieux,  le MUST, lorsque le Rider l'envoie Off The Lip et en glisse totale ou version Aerial  360 ° Up Wind Re-Entry ! 

 

Inutile de vous confirmer la dose d'adrénaline et le plaisir que les Riders reçoivent en récompense de leur réussite à le poser sans mouiller le Harnais. Bien sûr, le Matos est adapté au programme d'entraînement suivi mais également aux conditions Waves ou pas, vent fort ou simple Planning sur plan d'eau intérieur. Quelle dose de travail et d'obstination faut-il !... Ceux qui le passent savent en parler.

 

LES ACTIONS STARTERS       COORDINATION     SYNCHRONICITE 

 

Ce n'est pas un Back Side Air, même si  on peut l'approcher ainsi, sans tourner, afin de bosser très dur l'Appel du Saut ! En effet, cette phase initiale engage pour une bonne part la maîtrise du Move.

Tandis  que le Backside Air  revient très vite vers l'allure du bord en cours,

le SHAKA place la voile sur un temps d'extension, d'élévation, de grandissement du corps au-dessus du Matos, le corps à l'applomb de celui-ci. Il temporise côté gréement préfigurant une suite au vent fondamentale ! 

C'est un Move qui ne souffre pas de précipitation, bien au contraire, aux séquences parfaitement marquées et discernables.

La Rotation au Vent et le passage obligé à contre serait la deuxième clé  ou phase du Move, si tant est que le Rider ait suffisamment placé l'axe de sa Board travers au vent, voir davantage, ( Largue ), en vol, juste en posant, après un 1 er 90 ° totalement aérien. Les 90 ° autres étant à concéder à la " course d'élan au Lof " et à l'Appel du Saut, en première phase déterminant le Move...

Ici, nous avons Rider FRED qui touche et affectionne grave ce Trick, d'où ces Images... Puisse t-il nous autoriser à les poster pour étude, analyse, didactique et pourquoi pas Pédagogie- Progression ? Merci, Rider FRED ...

Poursuivons notre tentative de Définition, sachant que la Chronologie du Move ne saurait se réduire à  une analyse linéaire et enclavée, dont les éléments seraient appréhendés un à un ou isolés ! Ce n'est certes pas  la bonne voie ! 

En effet, tout se tient. Chacune des tâches du Move se projette dans la tâche à suivre et la contient déjà, intentionnellement, du regard à la finalisation des coordinations complexes qu'il recèle.

Enfin, le travail des appuis doit être associé pendant la phase de l'appel du Saut et celle de la Relance, à travers une synchronicité évidente, visible entre le Gréement et la Board ; c'est essentiel, soit  :

son maintien _  placement - évolution _  en rotation pour ce qui concerne la phase aérienne et la glisse arrière  de retour sur l'eau 

ET

pendant l'Appel du Saut : entre l'Extension complète des jambes et la Neutralisation - Effacement- Bascule  du Gréement qui en résulte autorisant le Vol plané au vent, Board absolument et longuement maintenue inclinée, spatule assez haute, pour ne pas voir la board plaquée, rabattue par le zef. Après, l'assiette de la board tend à pointer du nez, - dosage, Man, dosage  ...

On pose un SHAKA mais on ne le finalise pas pour autant ; tout dépend à ce stade des appuis, de l'assiette du flotteur, dont le poids sur l'avant, au-delà  du - maître-bau -,  conditionne une évolution également  contre-gîtée.

 

 

29_12_2016__FRED_SHAKA_EST_TUNARA

 RIDER FRED 

Quelques temps forts du SHAKA ! Nous reviendrons points par point sur ce Move qui requiert une CATÉGORIE  à part entière, donc nouvelle ... 

 

POUR UN ESSAI DE DÉFINITION 

Il s'agit d'une Rotation avant, au Lof  et Aérienne, dans un plan Longitudinal, dont  la Relance sur l'autre bord se réalise à contre, engageant au final une rotation du Flotteur égale à 180 °, en Glisse... Elle résulte des  placements successifs du Matos tout  en exploitant des phases d'appuis en glisse et non forcées qui  entraînent la fluidité et la vitesse d'exécution de l'ensemble.

La vitesse  et l'envol sont des points facilitant la  réalisation  de ce Move d'enfer si tant est que les capacités du Rider suivent ses intentions de Move et son engagement.

Là, on ne brûle pas les étapes, on essaie de progresser intelligemment et non en force

Les Variantes au SHAKA  sont hallucinantes qui allient hauteur, temps en vol, rythme, reprise de Moves derrière, etc ...

!

 A SUIVRE /  SÉQUENCES ET INDICATEURS DE REUSSITE