RIDER_FRED__

 

LIEN  CATEGORIE 

http://marin56.canalblog.com/archives/santa_restituta_le_lien_de_la_mer/index.html 

 

ENTRE L'AZUR ET LE SACRE 

 

Un nom qui traverse les Siècles, depuis le III ème de notre ère ! Un lieu ou  tout simplement une destination étonnante ! Mais une énigme aussi, aux multiples visages des vents, des quatre saisons, de la surprise à toujours s'émerveiller !  Amies ( s ), marins, parcourez ces pages, parce que l'une de l'autre ne saurait se déprendre, être séparée. Il est comme une amarre qui nous ancre à l'encre bleue de ces mots épris de liberté, au-delà des maux, vers toute gestuelle fantasmagorique égayant les solitudes d'un azur recouvré, régénéré.

Le chant des vagues et des galets s'élève tel  un cantique. Au loin, vers les sommets du Cintu, de la Paglia Orba, une église restaurée abrite le dernier équipage d'une probable épopée et fit la renommée de la sainte patronne de la Balagna.

La Mer et la Terre ne sont que l'expression d'un silence où l'on puise quelque inspiration. La source est claire. Et ainsi d'avoir comme l'intuition d'un vécu antérieur, entendre comme une voix qui vous assure que rien de ce que l'on traverse ne serait  pur hasard ! Certainement ...

Alors, comme pour inscrire une page, un sillage, laisser une empreinte sur le parchemin, j'y associe la voie de la passion, une passion qui m'eût à jamais lié aux destinées de la mer, du grand bleu, de ce ciel  étrange " infusé d'étoiles ".

Rien ne saurait  " débaptiser " ou  " désacraliser " ces pans azurés et de vénérable mémoire. Vestiges  qui furent bien avant que toutes et tous eussent un jour  été !...

GHJORGHJU  D'OTA 

Pour CORSICA...GO56

RIDER_FRED__II_

 Riders FRED & ARNAUD 

Ils furent ce  jour, passagers d'un terrain d'aventure rare,  allant de vagues en vagues, laissant une empreinte sur les hauts murs de la citadelle ! Car il fut un temps où l'Île de Corse se vit ceinturée de tours et de fortins ! Rien ne serait perdu de ce qui nous contemple depuis que les mondes sont mondes ... Que la prose et la poésie s'accaparent  les horizons d'un temps qu'ils nous incombe de perpétuer

RIDER_ARNAUD_

 

DSC04972