PRESENCE_

 

PRÉSENCE

 

En quête de songe
tu empruntes  
mes  voiles et t'enivres d'embruns
Elles te distancent
comme ils t'absentent
décryptant sans fin
l'alme accord
des silences messagers
et de l'azur

Présence vélivole    humble nocher
écoutez
vous qui êtes de l'attelage des vents de Borée
sachez qu'ils vous sont présents
de la longue houle   encens  
des féeries antiques et dionysiaques

Et il n'est rien d'autre que la mer nue
en chaque éclosion marine
scandant un temps sacré
à la solfier à l'unisson des multitudes
fleuries de la Tramontane
et des galets

Dans les lointains
vous auriez à jamais grimé
la laideur des faubourgs
travestis
le souvenir des étés incendiés
qui eussent bouleversé
le cours des métamorphoses

Mais le croissant de dune
à la lune gibbeuse
ressemble toujours
quand ils rassemblent
entre poupe et étrave
nues clarteuses et vagues écumeuses

Elles y jouent la partition des torrents
depuis le chant de la haute fûtaie 
naissant de l'aurore
des cimes et des vallées
que l'aure semble figer

Voici pour vous désormais révélée 
une saison qui n'apparait
qu'au pèlerin

!

MARIN  -  A bord de la Folie -