RIDER_SESSION_BOUBOULE_VISITEUR_

Rider " BOUBOULE " s'exposera malgré lui en 5.7 par des vents compris entre 25 et 34 Noeuds

 

SUITE 

TOUT UN  CONTEXTE 

 

Des Conditions Météorologiques on peut le dire : aléatoires ! Un vent annoncé à la baisse quand c'est l'inverse qui se  produit une fois engagé sur l'eau. Le choix d'une grande voile ayant été opéré  après  une attentive observation ; c'est un  premier point,  assez fréquent ...

Se dire aussi, qu'une fois en mer, on ne peut changer  sa toile. Tout au plus,  tenter de la régler si le vent se renforce.

Observer en cas de fin de coup de vent  ou tempête un mollissement alors que les vagues prennent de la taille ! 15 voire maxi 20 Noeuds, un flux très irrégulier et tendance à la baisse ou présence de forts courants résiduels poussent dès lors à l'option :  grandes voiles !

Bien savoir que les planches modernes, les concepts vagues actuels  affectionnent davantage un certain volume pour une surface de voile réduite,  au plus près de leur potentiel. C'est tout à fait  exact, mais : 

Il convient parfois de réunir un  gros flotteur, ( 83 à 95 Litres ),  et, une grande voile oscillant entre 5.3 M2 mini et 5.8 M2, pour  les plus grandes tailles.

 

CETTE NAVIGATION NE S' IMPROVISE PAS 

 

Surtout lorsque le Rider n'est pas une " armoire "  et que le vent ne cesse plus de monter au coeur des vagues et du Line Up.

Tout  est  à revoir. Anticiper les placements successifs destinés à amoindrir les effets d'une navigation  surtoilée ;

Neutraliser la puissance de la voile dès la première phase du  Surf, - Take Off /Bottom -, ou à la relance Back ou Front Side.

En navigation pure, savoir qu'il convient de reculer  un peu l'attache arrière du harnais mais plus encore, de relever le point d'écoute, toute en bloquant, en verrouillant voir en poussant  sur le bras avant ; cela  aura pour effet de mieux placer et maintenir le Mât  au vent, de favoriser  un meilleur angle Voile / Vent et, de là, de minimiser un peu  la poussée vélique tout en la recentrant / soi.

 

AU SURF 

 

Si les conditions sont franchement On à Side On Shore, il conviendra de ne jamais forcer sur la main  arrière, au Bottom  Back Side mais de tenter une remontée sur la vague  en exploitant  la vitesse et  l'inertie acquise,ne laissant ainsi jamais l'excès de surface nous dépasser ; 

Au Take Off / Entrée de  Bottom /  Conditions Side Shore _  Side On Shore, la façon la plus efficace pour gérer survente ou excès de toile sera de porter le Mât   au vent en écartant la main arrière; 

Choquer un peu aidera l'ensemble de la coordination.

Cette action permet au rider de recentrer / Neutraliser son gréement tandis que la Board se place sur sa trajectoire. Et plus on est  à l'arrache, plus il faut  y  penser et accentuer la parade au  vent fort  + grosse toile

!

 

NAVIGATION_BOUBOULE_EN_5

Toutes les contraintes sont exacerbées, plus fortes et les conséquences des actions du rider  deviennent  bien plus exposées. Si le Matos encaisse, il en est de même pour  le Rider. Le rapport est tout aussi vrai ou valable en 4.7 M2 avec un vent qui forcirait 8 beaufort !