uEucxLsuLoSYmtRzKDUDe7zeIeqANvwIvUD

 La situation est éloquente ! Ca va dépoter et surtout cailler grave ... Une configuration qui pourrait faire de la résistance et  il n'est pas si sûr que l'Ouest sera de la partie en Janvier 17

!

Le contexte semble s'installer dans la durée ; de nombreux paramètres confinent  tout de même à l'étonnement. Des vents forts voire très forts vont souffler sur la façade orientale de l'Île de Corse, avec des épisodes assez exceptionnels, notamment sous le vent des Caps et le long de la Côte orientale.

La position de la Dépression Méditerranéenne pourrait maintenir et favoriser  une sorte de Flux Zonal de secteur N à NE, - sur l'Île de Corse et en montagne -, assez perturbé.

 En outre, et à la faveur de l'Anticyclone centré sur le Proche Atlantique, le Gradient de Pression, d'une part se resserre  et, d'autre part, la carte isobarique rend compte un Flux de Nord sur l'Ouest de la France et de NE  à ENE plus à  l'Est, du Nord au Sud des zones.

L'alimentation en air très froid est donc assurée via l'Europe de l'Est et la Scandinavie.

Quant  au " stationnement "  et au creusement de cette Dépression centré vers la Calabre, ces deux  facteurs exacerbent  les contrastes thermiques, sans oublier bien sûr les surplus d'énergies d'origine anthropique relâchés dans l'atmosphère ; il convient de ne pas l'oublier, les activités humaines  pourraient avoir de plus en plus d'impacts sur le plan  de la thermodynamique.

Pourquoi Anticyclone et Dépression ainsi campent-ils durant des semaines ? Comment l'activité océanique Atlantique ne parvient-elle pas à se partager le cours de l'hiver de façon plus habituelle, équilibrée ?  Jusqu'à quel point peut-on  envisager pareille situation, de telles conditions hivernales ? Comment de tels mastodontes atmosphériques peuvent-ils voir le jour, s'étendre, au-delà de tout un continent ?