Dantesque !  

La mer serait-elle ainsi miséricordieuse, qui accorde à ces Surfers de l'Extême le sursis, la vie, en les épargnant le plus souvent dans des conditions absolument effrayantes ... Quelles expériences en tirer, comment poursuivre après de telles épreuves ? Demeurent-ils sereins, sont-ils interpellés par quelques tourments et vertiges qui les poussent à franchir le pas et à s'exposer à la roche acérée qui affleure comme aux dizaines de tonnes d'eau qui s'abattent en un instant sur eux. Et  toute la mer aussitôt se referme, ne laisse plus aucune trace du passage des lames aux galbes multiples, à ces créatures de l'éternel éphémères et hybrides. Entre l'enfer moderne et le  paradis, ils s'octroient  l'antichambre édénique d'une autre petite mort où l'existence, suspendue au fil de la lame, vacille en planant. Les Windsurfers auront  à  partager l'exellence élyséenne des vagues et des vents en survolant le flots. Quant aux Sufer, ils découvrent l'antre solennel de l'azur et son souffle vital.

CORSICA...GO56