ICEBERG_700_KM2__ANTARCTIQUE_

 

LE LIEN

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/climat-l-atlantique-nord-pourrait-refroidir-plus-vite-que-prevu_1879425.html

 

Les chercheurs auront tout envisagé ! Les Modélisations vont bon train et reviennent sur le pavé martelé de  nos chers " Péta-Flops ", voyez - là les capacités dantesques  des ordinateurs ultra-modernes à manipuler des millions d'informations numériques par seconde ... 

Oui, mais rien ne permet de connaître l'évolution climatique sur la planète de façon juste et chronologique. C'est très grave !  L'hypothèse règne et ravit les sceptiques... Tout est encore permis du côté de la haute finance à profits juteux.

Nonobstant, la science météorologique, l'étude des climats que la Terre aura connus  lors de son histoire s'éloigne de plus  en plus des rétroactions néfastes susceptibles d'impacter la circulation générale des courants atmosphériques, océaniques et des masses d'air depuis les Pôles, vers les Tropiques et l'Equateur. Trop de spécialisations s'enlisent dans le détail dédaléen coupé du gigantesque système que la civilisation inflige et impose à la Terre.

Alors de là,  à affirmer une hypothèse :  le chemin est long et sert les intérêts des  décideurs de ce monde résolument climato-sceptiques. Nous verrons en temps opportun ce que ces derniers feront  et proposeront face à l'Acccident Climatique irréversible !... 

Ce que nous désignons comme Rétro-Actions ou Feed-Back sont des acceptions empruntées au temps de la Cybernétique, à l'étude des systèmes, approche essentielle pour qui se penche sur les effets des causes et les causes des effets que toute action humaine génère en boucles ouvertes et de plus en plus complexes.

Ceci dit, la Météorologie, l'Océanographie, la Climatologie, l'étude de l'Atmosphère, l'évolution des terres, tout ce monde interfère inlassablement et, de surcroît rencontre et s'oppose aux forfaits des hommes, de l'industrie, d'une économie devenue folle et non maîtrisée.

Nous sommes bien loin de la réalité, bien des phénomènes dans leur conséquentialité échappent aux chercheurs et à leurs  machines, aussi sophistiquées soient-elles ; alors, au bénéfice du doute, engageons-nous vers la mesure, la sobriété, la préservation de nos équilibres ancestraux, soyons sages et surtout prévoyants.