ETUDE_JUMP_AU_LOF_

 Sur ce Chrono, le Rider neutralise au Lof  le temps de rotation en  coordonnant  les tâches suivantes : 

- Main Arrière décalée et voile choquée, mât au vent de façon très prononcée, (  corps face au centre de voilure ), la portance de la voile est  effective ; 

-  Jambe avant tendue ; 

- Jambe arrière très groupée .... ré-orienter la Board vers l'abattée, acceptation de la dérive sous le vent ; 

 

!

 

Lorsque l'on ne veut pas  franchir le Cap de la Rotation Arrière, lorsque l'on ne se sent pas, tout simplement, par manque de dispositions, ne pas manquer l'expérience d'un Jump avec " valeur Ajoutée " ! 

Expliquons-nous 

En effet, sauter pour sauter ne présente pas de réel intérêt. Mais conférer au saut une valence qui au plus près tutoie un Move que l'on apprécie, que l'on projette plus tard de réaliser, approcher les limites tolérables  d'un engagement sans concession, une approche technique constituante justement d'une Rotation :

voilà le bon compromis. Nous donnons en profitant d'un seuil de maîtrise opportun, absolument adapté à nos possibilités de contrôle, notre seuil de confiance et d'efficience motrice.

Alors, afin d'illustrer le propos, voici l'exemple de ce Rider quelque peu affecté, trouvant sur sa route une Rampe destinée au  vrai Back ou Push Loop, mais dont il refuse l'invite, pour X raisons !...

Il choisira le Jump au vent, au Lof, au plus près de la bascule du Back Loop. Nous le voyons bloquer le Loop au point mort-haut et, opter pour une dérive aérienne, voile neutre, assurant cependant le vol plané,  et qui repose après un temps de dérive conséquent. Eût-il poursuivi son lof, le Back Loop aurait été  parfaitement engagé.

Chronophoto d'un Rider sur la fin des haricots