DSC05180

 Je me retrouve au coeur de cette Folie, de ce poème azuré   qu'il me semble partager... Folie si souvent évoquée, soeur de ma solitude ! Ah, signes d'eau, que de fluidité  dans les mots _ ô  infinies caresses d'eau !

 

PHENICIES

 

 

Je découle de l'arithmétique du poisson : l'eau fut mon empire, 

le sel mon alter égo. Longtemps, je fis chambre commune avec la 

mer et j'eus vocation de faire jouir l'azur grace au double jeu de ma 

présence et de son reflet. Il m'arrivait de lamper les flots

pour m'interdire de reprendre souffle, trouvant délectation à

réquisitionner la durée _ ô infinitude de la Folie ! 

 

Plus tard, toute ville medevint partenaire

tout  lieu mon  sosie.

 

 Nohad  SALAMEH

D'Autres Annonciations 

Poèmes 1980 _  2012

Edition /  Le Castor Astral

Page 150