whaling_norway

2015 / 2016  

La Norvège tue plus de baleines que le Japon et l'Islande réunis. Conditions de prédations ignobles  et terribles  souffrances  ! Cf les reportages de GREENPEACE et SEA SHEPHERD. Le braconnage Océanique a pris une ampleur terrifiante !

Le Politique valide et cautionne au niveau Européen : c'est  bien, bravo, bande de nuls  !!!

 

ARTE 

Propose hier soir, un temps fort quasi thématique sur le sens de la vie et de l'étant, de  la cohabitation Homme-Animal-Nature. La Nouvelle-Guinée sera à l'honneur, avec ce chef et grand sage Papous qui défend la cause et l'essence même de la grande forêt primaire de son merveilleux pays et territoire. Messages emplis  de foi et de respect envers un  patrimoine commun, vital, en réel danger d'extinction. Dernières révétations d'un visionnaire aux mondes mutants qui figent la biodiversité dans les Musées et les bibliothèques numériques, avant que nous ne voyions plus rien de réel ! 

Puis la Chaîne Infos  poursuit, avec une rétrospective de l'existence et des combats  de GREENPEACE. D'aucuns y verront encore et  toujours, hélas !  quelques atermoiements d'écolo-hippies,  de soixante-huitards attardés... Constats affligeants que ceux qui résultent  et émanent de la pensée unique dirigée, façonnée à l'aune des bévues de l'histoire, des opinions largement manipulées et désinformées. Situations coloniales d'une traite animalière sans précédent, révélatrice du malaise, du mal-être  subissant un  modèle de  société en  rupture totale avec ses origines et son milieu.

Alors, à l'occasion de ces temps forts télévisuels, au-delà de toute polémique, de tout esprit sectaire et partisan, par trop politique aussi,  entre  circonstances de basses campagnes présidentielles, de manigances électorales  dévoyées et urgences humanitaires, poussons un cri et un coup de gueule, celui  qui s'impose pour demander, exiger des  chaînes de télévision qui organisent les débats, toutes les rencontres et les émissions entre les candidats : 

De poser les vraies questions concernant la vie et la condition animales, les mesures de protection et de prévention requises par eux en la matière, en France mais également au niveau local et  International.

A quand un Ministère de la Condition Animale et ses antennes locales, déconcentrées, seules capables d'endiguer sauvageries, laisser-faire, souffrances inadmissibles et abandons, soit  des mesures communes et législatives ayant valeurs de lois et d'incitations àla citoyenneté  impliquée, responsable

?

 

chasse_phoque_banquise

CANADA ! Le massacre des Phoques continue ... La honte, connards ! Il y a l'exécutant, qui est à plaindre ; mais du commanditaire, au sommet de l'Etat ... Sait-il ce qu'il fait et engage, quelques témoignages rend-t-il de l'idée de l'homme ! 

 

 

Qu'il en soit des tueries et des massacres à grandes échelles de baleines, de phoques, des éléphants décapités  aux cirques honteux, des  delphinarium aux parcs d'attractions animaliers  qui prônent et perpétuent le dressage pavlovien, le confinement abject d'espèces rares et en voie de disparition...

Qu'il en soit du sort des animaux domestiques  errants dans les 36.000 communes de l'hexagone et de tous les territoires d'Outre-Mer, des mesures de  stérilisation, de  protection, d'accueil sont à prendre  d'urgence afin de ne plus assister aux holocaustes  et aux abandons mortels, aux souffrances animales que les sociétés infligent quotidiennement et qui nous laissent impuissants, spectateurs  passifs.

Et de ne plus arguer du fait que ces sociétés peinent déjà à s'occuper décemment et dignement des humains en errance ! Alors, des animaux, de quelles fantaisies ou marques  indécentes de sensiblerie et d'empathie mal placée, ferions-nous  ...! Mais ce ne sont plus là des  propos acceptables lorsque la vie relève  d'un Tout, indissociable. Toute souffrance indue, inexplicable,  impacte désormais le quotidien, devient insoutenable ici comme partout ailleurs.

Citoyen, oui, mais également du Monde et des Mondes, nous nous devons d'être mobilisés et concernés, venir en aide  aux organisations non gouvernementale.

La forêt que l'on abat en Nouvelle-Guinée nous  concerne toutes et tous, le massacre des 250 Millions de requins, tout autant, la chasse ignoble aux oiseaux également ! 

Justement !  Que la question des souffrances  animales atroces et  horribles soit posée. Que ces faits soeint  dénoncés par les hauts politiques  envers leurs pairs des pays  coupables de maltraitances avérées mais aussi au niveau de tous les élus ; élevages,  transports, abattages, chasses et safaris  inacceptables, gestion des populations animales ! Mettre tout sur le tapis des négociations  et des mesures urgentes et de masse à prendre afin de gérer dignement et humainement les  contextes  spécifiques qui se présentent, avec  discernement, aide et soutien,  solidarité envers les états, les communes  les moins riches.

Des forêts aux océans en passant par les airs  et les terres, toutes espèces méritent  attention et traitement circonstanciés en tant que patrimoine commun de l'humanité indispensable, sources de vies. En outre, bien considérer que ces attentions  et ces politiques de mise en valeur, de préservation  du parc animalier et  floristique constitueront à court terme une manne touristique et financière substantielle.

 

LES LEURRES DE LA VIANDE  LES EXCÈS  DE PRÉDATIONS

 

Les grandes  questions de la consommation outrancière et démesurée de viandes et de poissons, de crustacés, de gibiers sont à  débattre afin de générer mesure et surtout sobriété. Un tout devant aboutir à la préservation des espèces et de leur habitat, cela va de soi !  De nombreuses ré-orientation seraient dans ce domaine à étudier.

GRINDARAPP_DANEMARK__GROS_CONNARDS_

GRINDATRAP / DANEMARK  - De gros connards : l'EUROPE RESPONSABLE ! Le poids infamant de la tradition, de l'atavisme grégaire, de l'inintelligence patentée.

 

Sur Terre, 69 Milliards de bêtes d'élevage sont tuées chaque années pour le  " bien  " des consommateurs. Horizons orgiaques ...

La Terre, la Planète, devient  une véritable et gigantesque boucherie, le tout dans des conditions d'épouvantes, sans oublier les braconnages à très grandes échelles et les tueries non comptabilisées qui se développant  dans des coins reculées de tous les continents.

Les conditions de l'acheminement des bêtes  vivantes seraient  dignes des plus odieux forfaits de la barbarie. Sur les Océans, des bateaux usines massacrent les cétacés, dilapident  et traitent sur place le produit dantesque de la sur-pêche, en cachette, amorcent  le dépeçage de leurs proies innombrables, sans aucun contrôle. 

Les Océans dilapidés, des massacres toujours perpétrés par des états-Nations comme la Chine, le Japon, le Danemark, le Canada, la Norvège, etc ... !  Toutes les formes de braconnages en Afrique et  de pêches  aux très gros poissons rares, sans oublier les tueries de masses organisées en Australie. Il s'agit d'une honte universelle, de pratiques indignes de l'Homme et  des états par voies de conséquences dont nous serons toutes et tous, un jour, comptables sans frontières...

 

FORFAITURES INSOUTENABLES 

 

Si la banquise fond, cela n'empêche plus l'oganisation d' expéditions meurtrières  afin de perpétuer  la tragédie sanguinaire des bébés phoques et autres espèces à fourrures ! C'est infecte, abjecte, jusqu'aux caisses  des boutiques parisiennes prisées qui continuent de vendre fourrures et témoignages de ces horreurs légitimées par la haute !...

Évoquons la Chine, ses cargos dont les cales sont vidées de leurs filets de CHATS vivants, des filets où des centaines de chats  sont crochetés, abattus, éviscérés,  le poil hérissé par tant de douleurs !  Les chiens sont  dépecés par dizaines de milliers. Le sort des ours encagés une vie durant et ne pouvant pas se mouvoir... Et de nous rétorquer que nous avons les abattoirs à bestiaux, certes, à très juste titre !

Et le Japon, spécialiste des tueries de Dauphins, le Danemark et ses traditions louant Odin dans la mer ensanglantée, empourprée,  l'Afrique et ces états qui ne font rien pour endiguer le braconnage, les complaisances associées d'un patronat  avide de matières premières et de trophées  poursuivant sur les voies d'un néo-colonialisme insupportable ! 

Que nous dirons les Candidats à l'élection présidentielle face à ces fléaux et ces gouvernements  qui menacent  l'insecte de la forêt, la forêt, l'air que nous respirons, ces animaux merveilleux qui président depuis la nuit des temps aux  vastes équilibres et à la biodiversité prodigue ? 

On ne peut pas convier une COP 21 ou 22 et cohabiter, coopérer avec des États-Tueurs d'animaux à grande échelle malgré les lois et les injonctions des Organisations Internationales. Il y va de notre survie. La responsabilité en incombe aux chefs d'états concernés par  les exactions de leur populations. Le meutre par procuration n'existe pas  !

 

SEA_SHEPHERD_

Que serait-il advenu  les Mondes si  de telles mouvances, associations, forces de vie n'étaient intervenues ? Prises de conscience, divulgations des faits des états-assassins, des multinationales inféodées,  dénonciations des complaisances et des prébendes  au niveau étatique !... Nous leur devons d'être justement informés, mobilisés, investis aussi dans les moindres faits et gestes quotidiens. La lutte continue !

 

PRISE DE CONSCIENCE CULTURELLE

 

Enfin, que dire sinon que l'Univers Associatif, les grands mouvements écologiques se sont hissés au-delà des états  taiseux, complices  et inefficaces sur  le sujet. Sans cette mouvance éclairée, visionnaire, sans le dévouement  et les dons de milliers de personnes, la quête d'informations destinées aux opinions,  la situation serait catastrophique et irréversible.  

En effet, États et Gouvernements s'illustrent entre désintérêt et  inefficacicé, sourde oreille ou  oeillères ! Soucieux de mesures, de chiffres, de croissance, avides de pouvoir et de dominance, ils évincent ce qui les gênent aux profits de la grande finance, des marchés, sur le dos des richesses inestimables de la Planète, orchestrant, pérennisant la plus dangereuse et suicidaire des OPA sur les forces vives de la Nature.

Sociétés numérisées, standardisées, déplacées dans les mégalopoles, concentrations artificielles et coupées de la réalité, mondialisées, en proie  aux métriques implacables et impitoyables du chiffre et de l'excès, de cette frénésie de rendement et de profits et  dont la cause animale  désespérée devient le plus probant des témoignages condmanés. 

La décadence sera aux prix fort de la maltraitance humaine et animale, de la souffrance animale élevée aux échelles des pires holocaustes ! Nous citoyens, devons agir  et relever ce défi face aux oligarques, aux ploutocrates zélés de tout bords, aux voyous en cols blancs  qui pactisent et traitent  avec les tortionnaires et les criminels aux commandes reléguant les gigantesques tueries  animales aux rangs de la normalité, du quotidien, d'un consumérisme aveugle.

Remarquez, il est des présidentiables qui pactisent et léchent les souliers des tyrans, des meurtriers des grandes guerres modernes, accréditant l'assassinat  de dizaines de milliers d'enfants palestiniens, syriens, pour ne citer qu'eux, la liste  ne finirait plus !... Alors, encore une fois, des animaux, quelle importance  ! Détail et péripétie infime de l'histoire de l'humanité, au nom de ses dictateurs,  prompts à tout détruire pour régner  et  finalement périr en un dernier acte de folie !  Ils ne connaissent ni empathie ni compassion.

2.5 Millions de baleines  auront été tuées depuis la grande pêche industrielle, des dizaines de milliers d'espèces massacrées,  éradiquées, il ne reste plus de grandes  forêts primaires dans le monde, à part quelques îlots menacés par les gigantesques monocultures. Ce sont autant d'animaux  disparus, d'interactions  Terre - Mers - Atmosphères devenues   inopérantes et manquantes.  Le dérèglement climatique parfait le tout dans la Grand Messe " Mondialisée  " d'un capitalisme effréné irresponsable et sans issue.

Enfin, il conviendrait d'évoquer l'insoutenable souffrance des animaux de laboratoire, de ces parcs animaliers d'hôpitaux et de laboratoires qui détiennent des animaux d'expérimentation, par dizaines de milliers et dont les conditions de souffrances durables sont inimaginables  ! Là, aussi, il convient d'un statut drastique, de l'éviction par la Médecine moderne de ce type d'investigation primaire et ancestrale indigne  du du stade de l'évolution que nos  experts auraient atteint

 

NON, C'EST INACCEPTABLE,  DÉNONÇONS,  RÉAGISSONS, DIFFUSONS,

INTERPELLONS

DE LA CAUSE ANIMALE A L'HOMME

AU COEUR D'UNE NATURE PRÉSERVÉE

DEMANDONS DES COMPTES AUX POLITIQUES 

 

o_CHASSEUR_ELEPHANT_facebook

Les chefs d'Etats ferment les yeux ; l'argent n'a jamais eu d'odeur ! Des costumes aux diamants,  bien des forfaits auront été perpétrés. Le sang, les ordures se mêlent  sur l'autel des billets doux  et du paraître de haut-niveau! Les foules asservies ploient  et courbent l'échine, élisent leurs exécutants et leurs bourreaux , y croyant toujours. De l'animal à l'homme, pensez-vous qu'il y aurait une différence, une frontière à ne pas franchir  ?  Non, certainement pas, l'holocauste et la souffrance animalière est talonnée de près  par les hideurs humaines à l'encontre de son prochain. Mais à la tête, au  sommet de l'Etat, au nom de l'histoire, de la contre-évolution tendant vers le malheur et le silence  ?