" MKM "

 

L'hiver, les dépressions se succèdent, très creuses et  le relief atmosphérique est encore plus franc, moins sournois, les contrastes  de masses d'air demeurent toujours plus virulents ; d'où des bulletins météorologiques et des prévisions généralement plus fiables, régulières, moins sujettes  aux aléas d'une   " MKM ".

Mais quand viennent les premières chaleurs, ce qui en fait réduit les écarts aux moyennes de températures hivernales normales ou passées, nous relevons et constatons que rien ne va plus : 

- Gros écarts aux prévisions ;

- Pléthores d'interprétations ; 

- Dispersions et erreurs de localisations relatives aux prévisions selon les zones  ; 

- Fiabilité dans la durée ou  quant à l'intensité des épisodes météorologiques ; 

- Et toujours ce refus d'intégrer ou  de voir en quelques paramètres d'origine anthropique des éléments capables d'interférer sur le cours naturel de la vie de l'atmosphère, de la frontologie de circonstance !

 

Tout cela n'est pas sans causes avérées, de nouvelles circonstances  qu'il importe de  révéler ! Oui,  le climat  change et la Météo, il fut un temps plus fiable tout au  long de l'année, ne l'est désormais plus que lorsqu'il s'agit  de conditions et de configurations bien marquées ou  hivernales.

Nous pouvons dès lors avancer que les conditions et les prévisions battront de l'aile dans un contexte de  poursuite du Réchauffement  amorcé il y aura déjà  trois années consécutives.

Alarmes, certes, il importe de s'inquieter, car le pli est pris et quelles que soient désormais les mesures qui seront initiées pour endiguer cet Accident Climatique, l'inertie des phénomènes enclenchés sera telle que nous allons de plus en plus cuire. La cocotte-minute à l'évent obstruée rabat au sol les feux de la terre des hommes ravagés par les folies de la production et de ses déchets qui comblent la haute finance.

PÉRIODE DE CALMES  A PRÉVOIR