DSC06314

 

Tu danses sur les ciels denses
et je suis de ton vol pur
des transes que tu me confies en silence
par les mers et ses froidures

L'eau-delà est si profond(e)
l'azur et le vent nous confondent
Jouons sur le fil de l'horizon
ainsi le coeur et ses tombants débondent

Rien ne saurait entacher
ta liberté ailée vers l'amont
la pantomime fluide
qui va et qui éclot en tutoyant le  vide

Car il est un point d'acmé
lorsque  la joie qui nous est accordée
par la foi et ses secrets
comble la migration d'un seul été

Je vois en toi   le sens intouché de la vie
la raison vierge des vastités
que tu brasses à l'infini
en défiant toute satiété

Apparition angélique     Angélique Sagesse
je t'aurai ainsi nommée sans emphase
j'ai soif de tes largesses
et des clartés de ce choeur hypostase

Le grand bleu nous a rejoints     Au large
tu as marié le dessein blanc des ailes
à l'embrun  à l'écume d'un sillage
aux confins de l'éther   une pensée perpétuelle

Et des cercles que tu traces sur le ciel
je n'en retiens que l'allégeance
dont nous rêvons ensemble  le pacte d'alliance
l'adieu au visage  qui eût appris aux hommes  l'essentiel

§ 

MARIN - De Passage -  

Toute 1 ère Ecriture depuis la Grande Mer 

 

DSC06299