COMPRESSION__ECUEIL_

 La mer du vent fort, sans houle significative à la côte, génère autour de cet écueil un soulèvement, puis une vague qui autorise ceci : 

POURTOUR_DE_L__ECUEIL_

 

Mais se reporter à la Bannière du Site / Blog, à l'image qui le présente, ci-dessus, et évaluons les opportunités que nous livre l'immense diversité des pourtours d'une Île exposée à tous les vents. Ce qui est et demeure regrettable réside dans le fait  que ces témoignages  émanent de sujets inconnus... Bien à torts quant aux expériences dont  le commun, inféodé aux seules  références, se prive !

 RIDER  /  " AKIE  " avec l'accent 

 

Le skieur, le snowboarder, le windsurfer, le bodyboarder, le kitesurfer, le kayakiste, le base-jumper, le parapentiste, le grimpeur,  enfin,

tous ces hommes, toutes ces femmes  qui ont décidé de s'adonner  aux pratiques extrêmes ne sauraient  emprunter à chaque session le même couloir, le  même sommet d'où s'élancer, un terrain d'aventure  identique. Cela est inconcevable ! La nouveauté, la découverte, la préparation et la part d'imprévu que toute recherche et expérimentation  en ce domaine imposent, font partie intégrante et structurante de la dite pratique extrême ou de haut niveau. C'est un premier  point essentiel.

D'autre part et si tant est que l'évasion, la quête de lointains, les lourdes logistiques ne soient pas  aisément accessibles, gageons et présumons à bon escient qu'une démarche, une attitude s'imposent  quant à l'appréhension même de la notion "  Extrême "  et de ses modes opératoires. Outre les acquis, les progressions, les palliers ou niveaux atteints, on peut convenir  d'un certain nombre de dispositions  opportunes à objectiver qui feront que le praticien  saura non seulement lire le milieu  et les conditions qui le circonscrivent mais  aussi, qu'il se montrera en mesure  d'en exploiter les richesses, la diversité, les reliefs et les fonds, enfin tout ce qui peut générer un ensemble de réponses enrichissantes et hautement formatrices face aux modulations multiples et  infinies du milieu naturel investi. De très belles destinations se trouvent à portéede la main, c'est une réalité, une évidence !

Nous observons que la  mer est aussi riche en sollicitations  que le rivage, que les abords  de la côte où se forment  les vagues ; mais évoquons également  la houle, les conjonctions de la mer totale, ces pentes hallucinantes qui octroient une glisse en survitesse  et sur lesquelles le navigateur   tente  des  moves  extrêmes... Cf photos et phénomènes !

Imaginons les zones  où  secs et  hauts - fonds métamorphosent  l'état de la mer, soulèvent autant  de vagues que d'orientations favorables  au vent et à la glisse, exploitons   le pourtour  des îlots,  les renvois et les mouvements d'eau qui  apparaissent  au-devant des pointes ou des caps majeurs ou secondaires, ce que les éléments lèvent, sculptent, génèrent !

 

PENTES_LISSES_

A la recherche de ces pentes  lisses, interminables, où l'on atteint de grandes vitesses. Au plus bas, le vent ne passe déjà plus, la vitesse  prend le relais pour  conclure un Move Surf de folie. Mêmes endroits, à l'applomb d'un vaste haut-fond. Précisons : à la côte : aucune vague ! Il s'agit là encore de la mer du vent !...

 

Suivant les conditions de vent ; lire,  observer,  anticiper, c'est  voir l'expérience  décupler en qualité, en efficience, en  évolutions et variantes. Pensez-y, nous sommes et deviendrons tels que tous les paramètres d'une confrontation  exigent de nous. S'adapter, répondre au plus haut  niveau qui est le nôtre et de façons variées, appropriées sont là des gages et des indicateurs  notoires de réussites et de perfectionnements divers.

Enfin, concédons à la lecture de ces images que toute sortie en mer, à visées extrêmes, se pare d'inattendu, de beauté imprévisible, là même  ou l'espace  parcouru n'est jamais plan. Plus ouvert au large, sur la route de la houle qui opère une ample diffraction, la donne change et devient très vite exposée, radicale.

 

Alors, à chaque opportunité, toutes les fois  que l'eau dresse un obstacle,  un appui, une rampe, allant non exclusivement par  aller-retour mais en se mettant à portée de maintes opportunités, multiplier ce rapport à l'Extrême qui conforte l'attitude, la réponse, le geste, la relance, le défi le plus spécifique, la tentative  qui répond au plus près des  spendides invites des  domaines où nous évoluons avec le moins de freins possibles, entoute liberté de mouvements...

Bien des éléments naturels   interfèrent, se juxtaposent pour notre plus grand étonnement. L'évolution se fait pareille  au skieur dévalant  un couloir, évoluant entre les barres rocheuses qu'il évite ou survole. L'extrême ne pourrait se définir autrement  qu'au fil de la diversité et d'une mise en situation  de plus en plus éclairée avec la nature vivante,  jamais figée, avec une part d'humilité qui  fait l'essence et la modestie  du marin livré à l'inconnu. 

Pratiques dites informationnelles, hautement énergétiques, dans le sens où l'adepte se doit de tirer partie justement de toutes les sources d'énergies vers plus de fluidité, d'envol, de légèreté, de vitesse et de déséquilibres hautement gérés.

Contribution  pour le Wavesailing et  le Waveriding Insulaire

CORSICA...GO56

 

MER__DU_LARGE_IMPREVUE_

 

Agrandir  le cliché  :  plus au large, des hauts-fonds lèvent des collines d'eau et des pentes à exploiter ; ce sera pour le bord de replacement  !

 

DUCK_DANS_LA_VAGUE__1_

Ici, plusieurs secs épars ouvragent un  " Atelier Vagues " dans le vaste spot qui en compte bien davantage. Des vents de secteurs SW à NW, ils se prêtent à tout ce que l'on peut oser. NW, la vague s'offre au vent par le travers. Et quand les conditions prennent  intensité et ampleur, de groses vagues s'emparent d'un domaine sans limites. Le sujet  exploite ici des DUCK et des 360 ° Relance  dans la vague de toute beauté, Full Planning ! Tout devient lecture, réponses adaptatives, choix délibérés  et opportuns, riches expérimentations à l'orée de l'Extrême !