DSC06404

 

 

D'aucuns avancent aisément
ou d'un commun accord                   Ego
confinant alors au devant de la scène
au con-sensus    de circonstance
Mais je leur oppose                        Credo
l'envers sibyllin des sens
l'immémoriale allégeance
du nomade   du passeur  sans paraître

Un oiseau    un voilier    au loin
unitivement
lient les horizons extasiés de la mer et du ciel
Ils fondent l'espoir  

De la migration immanente
au temps d'une courte traversée
entre deux infinis qui poignent
que je devienne

Ainsi les Ciels distancent
plain-chant
envol
desquels   dès lors   destiner les maux du coeur
cette souffrance latente
aux mondes brisés
que l'on ressent
jusqu'au bout de ses doigts tremblés
au fil de l'écriture fluide
solennellement guidée

Quelle manne quel écrin
en chemin
sur la voie blanche et bleue
la solitude ne  dévoile-t-elle pas 
Allégorie métaphore
le poète
irradie sans limites le songe
immensurable
empruntent à la foi profondeur
et clarté
d'un penser pacifique
à l'orée du sacré

Ainsi va le sentiment
océanique
quand de la beauté létale
émerge la certitude essentielle
de l'harmonique
du vivre sain

Que je demeure comme on meurt
à la lumière de ces accords fondamentaux
en esprit
qui comblent les étendues de l'océan
en vaguant à la semblance de l'âme
vagabonde 
Aux antipodes du doute
un peu plus près du vrai
du soleil
être aux mondes

Quand ils affirment        Ego
je panse toujours               Credo
le cri
et le chant meurtris des vagues et des baleines immortelles
le douloir de tout dont l'écrit s'empare
sans frein

Qui trace  un sillage
ne laisse aucune empreinte
De passage  sur le parchemin
initiatique   quelques portulans
marie à  toujours
amour et liberté

Qui se livre ainsi  débonde son coeur
loue les limbes du mystère et de l'éther
sert le Grand Livre
nourrit et sème l'Etant
en sachant au Tout mourir enfin
en paix
contre le sang    les ordures
L'infime poussière d'étoile contient le désert 

Que ce viatique
honore
l'Azur   Un et Multiple
dont je ne suis que l'humble témoin   l'intuition cosmique

 

MARIN - De Passage - De l'Ego ou du Sain Credo