Aventure_Wavesailing

 

Archives 2005 -  2006

 C'était le temps des Naish Boards 8.1 - 8.3 et des voiles Gun-Sails saturées de vent. On envoyait copieux !  Les rochers des îles sont restés et nous avons passé. Les jours de grands vents, depuis la barre des écueils aux calmes relatifs que ces remparts naturels concèdent, de splendides vagues  viennent s'enrouler ici en octroyant à l'aventurier son content  de pure  adrénaline, sans fumée ni fumets... Là, boarderider, assure ton autonomie et ne casse rien, vérifie le matos, reste concentré et vigilant ! Le Take Off s'opère à une  longueur de Mât de la pointe, au bénéfice  d'une aspiration bruyante, d'un puissant   borborygme. Le Bottom Turn  est magique. 

 

 

LE TÉMOIGNAGE DE  "  BOGACHAT "  // RIDER

 

Il y a très longtemps, en remontant  par les vents d'amont, sous les nues en ballons et le vol des oiseaux,  doublant  caps et pointes d'une Île à part et  secrète,  sur la mer du vent hérissée de crêtes, je m'attarde un très long moment. L'aventure, le solo, l'exploration, les joyaux de la découverte m'accordent quelque thébaïde marine  hors du commun et du temps. Certes, non ! je ne saurais revendiquer une quelconque  paternité, l'exclusivité de la découvrance  quant aux réalités d'une destination où peuvent se jouer tous les actes d'une pratique  hautement extrême. Elle est, existe, durera jusqu'à la fin des temps, un point c'est tout et, je ne suis là que de passage, humble regard posé un champ étrange !

Je nommai   ce lieu : " Les vents  fous ", " I Venti Scemi  ", en Langue Corse. En effet, par forts vents  établis au secteur  Ouest à Nord-Ouest, une île, un grand îlot  se fait  orgue, contrebasse, orchestre et musique des sons étranges, angoissants. De fortes bourrasques traversent  les travées rocheuses hérissées et polies par les vents et les lames.

Tout autour, la mer fuse, arasée, couchée par les violentes rafales. Mais la longue pointe, l'avancée minérale,  l'imposant bras de terre s'ouvrant vers le large canalise en défiant  une énergie invisible, une profonde scansion, des soulèvements, une très longue  houle qui vers le rivage se commuent en de sublimes vagues cristallines.

Ailleurs, la mer ne brise pas. Aucune onde n'atteind le fond des baies et des golfes, tout semble plat...

Les hauteurs de cet îlots, - sans être imposantes -,  et de larges trouées dans la roche laissent passer le flux d'air  ; ce qui assure  au navigateur, sans aucune difficulté, la glisse aidant sur les pentes lisses, progression et évolution  à l'envi avec vélocité et aisance...

Pratique extrême en des lieux les plus reculés, solitude dont les seuls Puffins honorent les atours et les fards ultramarins, les vertiges, l'ivresse d'une  rare profondeur parsemée d'ors : que dire  d'autre, comment relater ? ... 

Comme détaché de ce complexe rocheux, une large table de pierre délimite la passe !  Couloir redoutable où la mer gonflée s'engouffre sans ménagement, improvise des cascades d'écumes bruissant après les coups sourds de la houle et des grosses vagues. Quelques secs  n gardent l'entrée et il me fallu bien des bords de reconnaissance afin d'évoluer sans entrave ni crainte.

Alors, à la faveur de ce théâtre et de ses  scènes marines subjuguant même la beauté, je contemple  les charrois de la mer en colère qui  empruntent le plus court chemin qui les mènent aux rivages.

Les jours de coups de temps, on passe à une toute autre dimension ;  l'immense   domaine se fait destination radieuse et terrain d'aventures extrême hors du commun. Le reste sera à votre bon vouloir ! Mais qui ignore d'ignorer passera  aux côtés des heures les plus intenses d'une échappée insulaire hors normes Méditerranée.

" BOGACHAT " 

Contribution pour un 

WAVESAILING INSULAIRE

CORSICA...GO56

I__VENTI__SCEMI__

Ici, sur ces  2 clichés, seule la mer du vent draine ces vagues en formation. Ailleurs, la mer  n'affiche pas de houle, demeure plate, d'autant plus que l'on  gagne les golfes et les baies. QUESTION DE CHOIX ! Nous oublions, ici, levent passe Side Shore, c'est une constante de qualité ...