URIENTI_ET__SOLO__DE__IPSEOS_

Nous remercions  " ROBBY  SOLO "  pour ce cliché étonnant  d'une apparition insolite mais vraie... La taille du gréement donne une petite échelle.

L'instant est insolite et la mise angoissante ! L'immense atoll que les eaux auront un jour  submergé affleure. Le vent  fraîchit, hâle le Nord-Est de la rose insulaire, domine un cirque, une arène  que l'on entreprend pas à  la légère.

Les côtes se sont  éloignées sans affecter les profondeurs qui s'imposent d'ordinaire. Au fil des navigations, du  solo, des coups de temps, voici  l'expression d'un terrain d'aventures  qui ne laisse jamais de surprendre, d'étonner, de démontrer à quel point   " l'ex-île " et  la découverte, la quête permanente de nouveaux espaces se révèlent riches d'enseignements et  de rencontres fascinantes !

Ainsi de ces colonnes thyrses aquatiques aux lianes d'écume, de ces vagues torses, subreptices, quasi animées et mues par on ne sait quelle énergie et souffle  mystérieux  qui surgissent çà et là, au gré des fonds, des vents, des houles croisées et des marées.

La plus  grandes prudence s'impose  en ces lieux très particuliers de passes et  de corridors sous-marins par  lesquels fluent  des masses d'eau  imposantes.

Vents contre courants, vents contre houles, retours d'eau  contre vagues  dominantes, l'atoll sous-marin compose un véritable ballet aquatique,  perpétuel et éphémère à la fois.

Je ne fais ici  que passer tout en me retournant souvent. Emprunter la voie lisse des pentes et des rampes qui m'accordent aux ciels d'un jour, à chaque coup de vent que les saisons solfient loin du  chaos, du néant, soigne, me lave le cerveau.

Par le Choeur  azur et nitescent   de l'absolue  vérité, chaque révélation définit et honore ce que l'on dénomme :   ipséité  ! Ipséité comme ultime viatique ... Ciels de la mer et du ciel, accordez-moi au moins cela

MARIN - De Passage !...