INCENDIE_CORSE_GOLFE_DE_VENTILEGNE_

Images  Internet et Réseaux Sociaux 

 

Hier, nous écrivions  àpropos de l'Eau. La Manne, l'élément  vital qu'il convient de choyer et de chérir ... Aujourd'hui, le feu dévaste tout ! L'homme ne sait pas y faire avec la Nature et prend le mauvais parti de sa destruction.

Du  très beaux maquis Méditerranéen, des versants de collines couverts  par des Pins qui nous viennent  du Massif  somptueux de Cagna, des points d'eau  cachés que les animaux connaissent en traversant  l'été, des rochers magnifiques : C'est une honte, horrible pour la Nature et bien sûr, pour l'Homme.

On sait construire et vendre 120  avions Rafales !

Au fait, combien de CANADAIRS comptons-nous en France, combien d'avions de ce type stationnent  dans les régions à risques majeurs et aux reliefs très tourmentés ?

Les régions dans le besoin  peuvent-elles compter  immédiatement sur une force d'intervention immédiate contre tout incendie susceptible d'embraser des hectares de forêts et de maquis  en quelques minutes, notamment  là où les   forêts domaniales  sont lesplus nombreuses 

?

 

INCENDIES  

 

A TUNNARA - VENTILEGNA

 

"... Concernant l'origine de l'incendie, selon les premiers éléments le feu serait parti d'un terrain militaire où se déroulait un exercice de déminage... "  ! Bravo, en période d'extrême sécheresse ... !

Selon  l'Info France-Bleue et sous toute réserve de vérification

 

 

Sur la Commune de BONIFACIO, un terrible incendie fait  rage et dévore des dizaine d'hectares de Maquis, d'arbustes méditerranéens de pins et autres résineux à baies  ! Plus de cent  vingt pompiers, 20 véhicules, un hélicoptère de la SC et  6 Canadairs seraient attendus de Provence. 04 Trackers,  en  Entraînements sur Solenzara,  seraient  en intervention sur le site sinistré ; c'est une chance inouïe. Le Site de A Tunnara est, semble-t-il, évacué... 

Un désastre écologique, le patrimoine parti en fumées, des milliers d'animaux décimés, une Réserve gravement menacée ! C'est à pleurer ... Sans doute est-ce là l'écho de ces centaines  de lignes que nous écrivons et qui  louent la beauté de ces paysages, de ce Pays, de ce territoire insulaire exceptionnels comme le sont  partout ailleurs les vastes domaines continentaux que le feu  dévore ...

Nous le disons, le risque est  majeur, il ne pleut plus, tout est sec et  semble crépiter sous la chaleur. Si les mises à feu devaient s'avérer criminelles, à qui profite le crime odieux ?

  Les responsabilités seront à établir... Quant aux mesures de prévention et de protection prises en  pareilles conditions de sécheresse, de très fortes chaleur, d'absence de pluies depuis des mois, par les autorités administratives compétentes, en plus haut lieu, la lumière doit être faite. 

Supprimer ou délocaliser les moyens aériens lourds et légers qui s'imposent en Corse est un

NON SENS MAJEUR

!

Les jours de grands vents : nous vivons  une catastrophe naturelle ! Nous le savons, le disons, le répétons. De la Surveillance disséminée sur le terrain, plus qu'efficace  et qui dissuade,  aux moyens ultra-rapides d'intervenir, en fait, TOUT IMPORTE  et constituent  le fond des doléances des corps de sapeurs pompiers

 

LE FEU, D'ORIGINE CRIMINEL,  CONSTITUE UN ACTE DE GUERRE

 

QU'IL CONVIENT DE

 

TRAITER COMME TEL

 

!...

 

LA SURVEILLANCE DOIT DÉSORMAIS ÊTRE DRASTIQUE

 

ET LES MATÉRIELS  ADÉQUATS 

 

A DISPOSITION DES  SOLDATS DU FEU 

 

!

 

 

30_MAI_2017_INCENDIE__VENTILEGNA__ET__A_TUNARA__CORSE_DU_SUD_