CORSE_THOMAS_PESQUET_

 

 CORSICA...GO56   COMMUNIQUE 

 

" Agrégateurs  " de Liens Web, Moteurs de Recherches,  Index  des Sites " dérangeants ", libres, inclassables dit-on,   Compteurs de  Visites contrôlés et plafonnés, Nuages de Tags inefficaces malgré les sujets sensibles :

 les Politiques savent user  de tous les moyens  pour mener à bien les modalités des censures qui s'imposent envers des articles et des sujets, des productions hors suivi susceptibles d'intéresser tous les  publics, de soulever des débats d'ampleur dont notre Île aurait bien besoin ...  

Nous ne versons jamais dans la polémique politicienne, n'étant pas " politisés "  en pareilles circonstances d'agression du Milieu Environnemental et d'urgences ! Mais l'acuité des constats mis en avant  inquiète !

Nous ne prendrons pas ombrages mais force est de constater  que des centaines de visiteurs quotidiennement,  des dizaines de milliers annuels,  parcourent ces pages dont  le flux ne cessera pas de croître, quoiqu'il advienne. 

Il est des situations où il  importe de faire entendre la voix citoyenne, individuelle et collective, totalement affranchie de toute tutelle, du clan, de l'aréopage muselé.

Ici, entre ces pages et ces lignes, on ne négocie rien d'autre que la transparence, la clarté, le bon sens et l'objectivité !

La protection de notre environnement, le devenir  du patrimoine naturel et humain d'antan et  actuel ! Point de vitrines médiatiques, de Com, d'effets annonces circonstanciés, intéressés ! L'écriture pour seul témoignage, les photos parlent d'elles-mêmes, en HD Svp, nous allons en  chemins relever, dénoncer ce qui semble ne plus se voir  !

Ces photos oscillent  entre beautés naturelles  de nos terres  et rivages  insulaires et agressions  humaines perpétrées au nom de l'argent-roi, contre un patrimoine imprescriptible et souverain, avant toute considération d'ordre politique ou sociale !

Il existe en effet  un décalage insupportable entre les moyens dont la modernité dispose et les menées des décideurs aux affaires, quel que soit le niveau de l'organisation sociale

!

Nous constatons en définitive que les travaux de la Recherche, les conclusions d'enquêtes et d'études scientifiques, les statistiques, les études d'impact et les mesures  prises  en définitive demeurent sous la férule de la finance, des conflits d'intérêts, des puissants Lobbies, des logiques de stratégies politiques minimisant  la sphère écologique.

 

SPECTRE_BETONISATION_

Au spectre de la bétonisation littorale et ses souillures qui reviennent en force,

à l'industrialisation tentaculaire  et anarchique des zones péri-urbaines,

à l'implantation sauvage de la grande distribution défigurant  cités et banlieues sans aucun cahier des charges d'ordre environnemental et d'intégration au paysages,

au commerce et à la publicité  par voies d'immenses et d'innombrables panneaux disséminés sur le réseau routier,

par les chantiers à ciels ouverts et leurs  gigantesques dépotoirs à rebuts livrés à la vue qui se répandent,  

par les zones industrielles ou rurales de stockages et de gardiennages divers recouvrant des étendues immenses et nombreuses, 

au mitage de nos terres incontrôlé et galopant,

à l'accaparement  continuel du milieu littoral sans frein,

Les visages de notre Terre se voient peu à peu défigurés, métamorphosés, travestis,  communautarisés, perdant tout espoir de réhabilitations, de mises en valeurs diverses et de protections salutaires. C'est là un choix politique avant tout ; laisser faire, c'est cautionner. Nous ne pouvons passer sous silence cette très brève synthèse des faits qui  ne laissent  plus d'impacter et de gangrener  notre Territoire Insulaire.

 

C'est triste et regrettable ! Quel que soit le niveau de la participation, tout importe et interfère  de nos jours, alors que nos cadres, modes et  genres de vie se fragilisent à outrance, malgré une pléthore de progrès et d'évolutions technologiques, -  qui ne sont pas la panacée pour Demain-, notre mode de vie constitue une irréversible agression contre nl'état de Nature dont les effets dévastateurs se feront très tôt sentir. 

Nous ne sommes pas là pour  attiser la critique, ne pas voir l'acquis, ce qui se réalise souvent de positif ! Mais il y a urgences, alarmes, préoccupations, dépassements et démesures, pillages de nos ressources  que nos politiques ne peuvent plus contenir, endiguer,  prévoir quant  aux proportions que prennent tous les évènements et faits  de la vie industrielle, économique, commerciale, sociale et culturelle, à  travers tous les aspects.

L'Ecologie est  le parent pauvre de la Politique, hélas ! alors que tout devrait commencer pas ce biais vital, le pari sur l'avenir et les jeunes générations !

C'est en cela que censurer une production, une contribution, une réflexion  devient un acte contradictoire, préjudiciable. Car en démocratie, la voix, la parole, l'expression écrite compte  par-dessus tout et sert l'intérêt général dès lors qu'elle est argumentée, respectueuse, fondée sur les observables généralisés  !

C'est là notre démarche, notre objectif, le sens de nos réflexions, de nos cris d'alarmes : participer de cet élan réaliste, pointer du doit les menaces sociétales qui pèsent gravement sur notre cadre de vie de plus en plus défiguré, atypique, imposé, standardisé, saturé, fragilisé, impacté, devient un impératif citoyen, relève du civismele plus élémentaire et participatif.

 

CORSICA...GO56

Ghjorghju D'OTA

Les VISITEURS