PARC_MARIN_INTERNATIONAL_DES_BOUCHES_DE_BONIFACIO_

 

 

Nous ne pouvons, en pareilles circonstances  polémiquer ! Nous ne l'oserions pas ; quels intérêts poursuivre sur  le registre de la polémique sinon le chaos et la discorde ...

Mais l'urgence désormais prévaut ;  nous ne pensons pas que reléguer les contributions de l'opinion  soit le bon credo. Bien au contraire, il est  des  apports et des réflexions libres qui valent articles de presse. La presse ne saurait avoir le monopole de l'Enquête  et de l'Information dès lors que l'investissement  citoyen respectueux, argumenté, loyal et objectif  s'exerce là où le danger est imminent.

Soyons ensemble Eco-Responsables, notre Île, notre Terre, nos Territoires et Littoraux le valent bien ! Toutes et tous concernés.

Les BOUCHES DE BONIFACIO, le DETROIT, ce vaste  couloir maritime où s'opère un important  trafic commercial et de plaisance est en sursis. Nous avons déjà évoqué les  risques et les pollutions aux  plastiques envahissants, récurrents, qui  sévissent sans relâche sur nos côtes et tout autour du pourtour Méditerranéen.

POLLUTION__ASPHYXIE__AU_BRUT_

 

Mais au niveau des eaux internationales que représente le Détroit de  Bonifacio,  pour ce qui concerne la grande réserve et le Parc Marin International, nous ne  pouvons accepter une pollution pernicieuse, pénétrant à chaque vague notre littoral et ses côtes rocheuses sublimes et protégées.

L'ïle de Corse ne peut plus supporter  cet horrible DEAL qui en définitive laisse croiser tous les navires entre deux Îles soeurs, tout en réalisant des bénéfices  et des profits énormes  sur les coûts de transports des matières dangereuses et autres transits, 

le tout, sans s'acquitter des devoirs qui sont ceux des grandes compagnies maritimes, des armateurs, des commandants de bord peu scrupuleux ! Car, comment envisager d'autres origines  que ce trafic d'envergure qui génère ainsi  autant de brut rejeté à la côte et de déchets ? 

Les doses ne se voient pas en surface mais à la longue, jour après jours, pendant des décennies,  les dégâts s'avèrent  considérables et impacteront de  manière irréversible et totale notre littoral,  faune et  flore marines.

Les photos que nous vous proposons sont  actuelles, témoignent  de ces pointes et  des  anses envahies de rejets dont la fraîcheur pointent directement  les navires passés dans les dernières 48 Heures.

Qu'allez-vous faire, ÉLUS, laissez les Pollueurs sévirent et ainsi  souiller ce qui doit devenir une Réserve mondiale, un territoire  reconnu par l'Unesco en matière d'espaces remarquables et d'environnements  uniques ? 

Consternation,  tristesse, révolte : est-ce à ce prix que l'on doit  accepter de surcroît  ce rail maritime saturé et les dégazages ou rejets qui en résultent !

Les acteurs de ces forfaits doivent-ils s'en tirer aux  bons comptes de leurs  marges et profits, de leurs économies en réitérant des  infractions inacceptables ?  Pollueurs  payeurs ?  Cela ne suffit plus, il convient de réparer et de faire le grand détour par le  Sud...

Sachons que  ce qui est ici visible sur nos images cachent un désastre sous-marin. Certes, ce ne sont pas les Boues Rouges d'Altéo mais la poisse, le Brut de Fuel  lourd, ce conglomérat infecte de pétrole dense et de matières chimiques, synthétiques qui empoisonnent et  asphyxient toute la chaîne alimentaire, s'incrustent dans les moindres failles rocheuses, pour toujours ! 

 

ÉLUS, IL EST GRAND TEMPS DE RÉAGIR AVEC FERMETE

 

 LE DÉTROIT   LES BOUCHES DE BONIFACIO

 

NE SONT PAS UNE   GIGANTESQUE POUBELLE MAIS 

 

UNE RÉSERVE ET UN PARC DE PRÉTENTION MONDIALE

 

QU'IL CONVIENT DE SAUVER

 

GEORGES NEMO 

pour

CORSICA...GO56

 

INFILTRATS_DE_PETROLE_BRUT_