DSC08303

RN 196 / Sortie de Pianottoli / Direction Figari-Bonifacio  / Golfe de Figari _ Corse du Sud  

DSC08298

Sur l'Île de Corse, comme en bien d'autres endroits, ailleurs, la Nature est d'une infinie beauté ! La saccager ainsi  doit interpeller l'ETAT, le mettre au pied du Mur, afin qu'il équipe les régions à forts risques et aux reliefs complexes ... 

EXASPÉRATION 

 

ALLONS-NOUS LAISSER  L'ÎLE DE CORSE BRÛLER,

ÊTRE DÉFIGURÉE, DEMEURER LA PROIE DES 

INCENDIAIRES SPÉCULANT  SUR LE MANQUE DE MOYEN

POUR PERPÉTRER LEURS FORFAITURES

?

 

 

Encore une fois, le Grand-Sud de l'Île de Corse est impacté, durement touché par un incendie survenu aux alentours de  12 / 12h30, au-delà de la RN 197, à hauteur  de la Réserve du fond du Golfe de Figari ...

Nous ne nous sommes pas approchés des lieux,  laissant aux pompiers toute latitude pour intervenir ; mais un seul CANADAIR opère sur zone, procédant à un lâcher toutes les 4 / 5 minutes environ.

Attisé par un vent d'ENE assez fort, le feu reprend à chaque fois  de plus belle, dévore   la suberaie, le maquis littoral, des petits bois  magnifiques.

Nous avons fait des plans  éloignés afin de mesurer l'ampleur du sinistre, de situer les maisons  sur site, les lignes télégraphiques, les risques qu'un tel sinistre fait peser sur les sauveteurs et les habitations ; n'oublions pas la Faune, la Flore, les espaces remarquables encore une fois ravagés !

Un grand respect pour ces pilotes qui au péril de leur vie interviennent et lutter contre le feu et l'irresponsabilité des incendiaires, quels que soient les motifs  invoqués. Des dizaines d'hectares deviendront champs de cendres et de désolation !

Force est de constater qu'un tel feu n'est pas anodin : en effet, jour de vent , conditions d'extrême sécheresse des sols, faible contingent d'avions-bombardiers d'eau sur l'Île, concomitance des incendies de Provence,  baisse de moyens au niveau des centres opérationnels qui ne peuvent plus assumer et assurer les nombreuses veilles   estivales que nous connaissions il y a quelques années.

Interpellons le Gouvernement et les Députés sur ce Fléau qui met à feu la Nature, l'Environnement exceptionnel qui et le nôtre et, de surcroît, préservé, protégé, classé en Zones Humides Remarquables...

 

 

DSC08277

Sous le vent, des habitations ! Le vent, les touffeurs emportent des flammèches, des brandons et colportent  l'incendie :le risque est majeur et

UN CANADAIR  !!!! Après les démonstrations de force du 14 Juillet, cela fait mal

 

 

 

QUE SE PASSE-T-IL  ? CELA SUFFIT MAINTENANT 

Et, que les Élus demandent en Urgence le stationnement de plusieurs CANADAIRS sur l'Île de CORSE. Hélas ! nous ne sommes pas  à la fin de l'été et les Incendiaires  vont récidiver, perpétrer de  véritables actes de Guerres et de Terrorisme qu'il convient de traiter comme tels ! Des vies sont en danger, les animaux  périssent, l'environnement  est dévasté et notre patrimoine vole en fumée. Il ne reste que des pans immenses de terres brûlées, la laideur rampe, s'étend...

Nous regardions, longtemps après le début de l'Incendie,  arriver sur Zones les camions Pompiers, un véhicule des Forestiers Sapeurs en provenance de Sotta et de Porto-Vecchio ...  Pianottoli étant très certainement à pieds d'oeuvre avec la veille de garde de Bonifacio  sur  Scopettu depuis le début  du feu  ! 

Quelques touristes s'arrêtent, constatent   et  nous disent :  

 _ "  hélas, ce n'est qu'un crachat  dans l'étendue du désastre " ..., évoquant  par là le souffle infime du nuage  d'eau  lâché par l'avion et noyé dans les volutes bourgeonnantes qui envahissent  le grand cirque naturel de la dépression de SOTTA-FIGARI.

Sentiment amer, de tristesse ; consternation ! Désolation à venir  ... Un paysage pourtant splendide avec ses zones boisées et odoriférantes, qui pullulent d'animaux, accueillent de merveilleux migrateurs au printemps !

 

DSC08275

 

QUELS   SONT  LES SALAUDS QUI  FONT CELA 

?

La crainte aussi en imaginant un possible crash de ces avions voltigeant au ras des plus hautes flammes ! Agrandissez les images, il ne s'agit pas du cliché qui fait vendre mais d'un témoignage qui nous atterre, qui nous affecte profondément :  Notre Terre brûle, est  défigurée, le tout,  dans la grand-messe estivale où tout semble se fondre sans aucun état d'âme, sans aucune empathie ...  Que peut-on ? 

L'Etat  doit réagir fermement et  doter les Régions exposées d'un Contingent conséquent  et de suite opérationnel en cas de besoins  pour lutter  contre les Incendiaires, d'une part et contre les feux de toute nature et ampleur...

Comment concevoir  la présence d'un seul CANADAIR, si la progression des hommes au sol est impossible ? Le feu ne peut que s'étendre, comme nous le déplorions lors du sinistre  survenu  vers le Golfe de  VENTILEGNI

 

AVA BASTA 

10 HECTARES  auront brûlé ce Dimanche 16 Juillet 2017,  soit 1 Km2 de terres littorales protégées, c'est déjà trop, inacceptable, révoltant lorsque l'on sait les moyens de l'Etat en matière de génie civil et de moyens aériens.

Paroles, paroles, paroles ! ....