14163_france_Corse_Chevaux_pozzines_du_lac_de_Nino_panorama_sentucq

 

 

MASSIF CORSE 

On nous rapporte que la Température de certains Lacs de Montagne, au-dessus des 1500 m d'Altitude serait actuellement   supérieure à 26 ° C . Il fut un temps, nous ne pouvions entrer dans l'eau tant celle-ci était froide, en plein été, ( 6 à 8 ° C au plus haut )  ... La mer atteindra très certainement les 30 ° C d'ici au  15 Août. Quant aux torrents, les voilà à sec ou réduits  au filet d'eau et aux vasques encombrées d'algues ! Industries et détournements obligent !

C'est la norme mensuelle vous diront les anormaux aux affaires sales  qui n'en  ont rien à faire   du probable réchauffement-dérèglement-accident  climatique ! 

On nous annonce, d'ici à 2050, le climat de la Tunisie, sur l'Île de Corse, sous nos latitudes ; soit  ! Non, 2050 est une échéance  déjà trop lointaine ;  Bien avant cette date, - car 2050 validera  le SAHARA sur le pourtour de la Méditerranée - , pour ce qui est des pics de chaleur, des températures moyennes diurnes, du climat en règle générale... 

Un contexte qui pour nous s'avèrera insupportable, avec des conséquences dramatiques 

DÉSINFORMATION

  Informations tronquées et cachées, langues de bois, hypocrisie des élites qui feignent  de s'occuper du problème en laissant libre cours  aux grands patronats  et à la haute finance pour sortir tranquillement de l'inertie, de l'engrenage des énergies fossiles et sans que la transition énergétique ne les écorche au  passage !

Pantalonnades médiatiques où les bulletins météorologiques fabulent, dérivent, ne savent plus ou aller tant  les écarts et les erreurs aux prévisions se font fréquentes ... Il convient de satisfaire l'estivant et non le contrarier ! Vive le retour du beau temps, en définitive caniculaire ; le réchauffement : une vue de l'esprit !

Mais rien ne change ! Les Technocrates, les Politiques pensent parvenir à un résultat tangible ; totalement virtuel, alors qu'ils déchaînent de plus  belle les cadences de travail et la surproduction, au-delà de toute  mesure laissant respirer la planète, souffler longuement les populations, se régénérer la vie végétale et  animale ...

C'est une fuite en avant  dont on cache  tous les précipices ! Les foules et les opinions, foncent, aveugles et manipulées de toutes parts !

On ne peut  laisser  faire, ne pas réagir face à un système d'organisation et de fonctionnement de nos sociétés qui nous poussent irrémédiablement vers l'accident climatique, le désordre environnemental irréversible ! Ce n'est pas sérieux et l'opinion ne voit rien venir, ne peut  s'en rendre compte ; la désinformation bat son plein, devient  arme d'état manipulée, volonté manifeste de taire les grands travaux de recherches de tous les spécialistes, scientifiques, organismes de prospection et de d'études en matière d'environnement durable, d'écologie, de climat, de biodiversité et d'antropologie,- Rapports de l'homme dans son Milieu - Impacts :  causes et conséquences -  ...

Nous aurons dépassé un seuil, nous validons la dette, le crédit devient sursis, à perte

 

L'ETE 

Rien, aucun secteur ne ralentit et si cela était  le cas, mensuellement...  Bien d'autres sources de nuisances connaissent leur paroxysme et  acuitisent, exacerbent de façon radicale et violente les conditions climatiques saisonnières. Toutes les valeurs-données-indices caracolent  au-delà des normales : cela n'alerte personne

!

RÉINVENTER LE TEMPS -  LES CONTENUS  DE NOS MODÈLES ET GENRES DE VIE   - L'ORGANISATION  DE L'ANNEE - LES CYCLES  ET  LES CADENCES DE PRODUCTION - LE TEMPS LIBRE - L'ALTERNANCE TRAVAIL - TEMPS NON CONTRAINTS - BAISSER LE RYTHME EXPONENTIEL DES TRANSPORTS

 

C'est une toute autre vision de la Société qu'il convient de considérer, désormais ! Une gestion des activités de l'homme qui soit en adéquation totale avec son projet de vie  durable au coeur de son Environnement à nouveau préservé, un Environnement devenu le point central de toute stratégie gouvernementale ...

Un passage obligé  par lequel croiser justement  les efforts consentis en matière de Coûts Énergétiques et donc de volumes de production. Car, jusqu'où ira-t-on dans ce domaine ? Jusqu'à l'épuisement des ressources, la dette carbone insolvable, le point de non retour 

?

GHJORGHJU D'OTA 

Pour

CORSICA...GO56