13003853

 

 

Lorsque une région de  notre climat Méditerranéen n'est plus arrosée depuis 9 mois, on  peut avancer la notion,  le constat d'un Accident Climatique Majeur ; Signe avant-coureur d'une situation que l'homme ne pourra plus gérer, quel que soit son niveau de technologie, sa suffisance

...

La Campanie, le Sud de l'Italie n'auraient pas été arrosées depuis le Mois d'Octobre 2016 !  En Espagne, la sécheresse sévit aussi ... Le Sud de la France, le pourtour Méditerranéen n'est plus en reste et souffre durement. Des arbres meurent, d'autres ne donnent que des fruits secs, hécatombes du fruit de l'olivier tombé sur le sol aride. Un scénario inédit que l'on devrait  rencontrer  au Sahel, aux pires jours de la sécheresse sub-saharienne ! Les gigantesques incendies ajoutent aux désastres que les hommes de la terre rencontrent, de plein fouet, impuissants, démunis, catastrophés !

Des pics de chaleurs  à la volée, qui plus est, succèdent  à de longs épisodes de canicules répétées  éprouvant la santé,  malmenant la qualité de l'air saturé d'ozone, de particules fines ! Les remontées de masses d'air d'origine saharienne n'arrangent rien et les vents d'Est exacerbent les moyennes de températures ! 

On avance que le mois d'Août serait dans la lignée des mois précédents, sans eau,  dépassant allégrement de 5 à 8 voire 10 ° C les normales de saison pour les mêmes zones méridionales : Bravo !

Après tout, le technocrate ne maîtrise plus rien, parvenu qu'il se trouve aux affaires troubles, très préoccupé des grands équilibres minables de la monnaie, expédiant  les dossiers  courants du commun des foules et des masses asservies aux rouages économiques, industriels et financiers.

Mais à ce petit jeu, sachez, volants de technocrates, aréopages  de décideurs, que vous ne tiendrez  plus la mise d'ici très à peu de temps. Lorsque  la Nature s'emballera, suffoquera, elle entraînera dans ses spirales infernales le désordre et le chaos perpétrés à son encontre, sous l'égide fantasque et superfétatoire du progrès, de l'évolution, de l'impudente vérité des  hommes rendus en définitive à  massacrer l'animal, à polluer tous les espaces vitaux terrestres, aériens, océaniques.

Nous ne sortirons jamais vainqueur de cette confrontation suicidaire avec l'étant. Après tout,  l'homme vorace passera, la Nature renaîtra de ses cendres. L'essor tentaculaire des marchés, la concurrence aveugle, les profits, la démesure, le pillage des ressources planétaires. Paris insensés, irraisonnés, fuite en avant-toute, mégalomanie démente !  

Il ne nous restera alors  que les outils numériques et virtuels, les courbes et les graphes des puissants modèles de prévisions pour lutter contre l'irréversible, pour pleurer les jours prodigues arrosés d'une eau miraculeuse ! Il aurait certainement  été plus simple de se montrer bien moins gourmands tout en profitant des charmes et des douceurs de nos vraies saisons d'antan ; l'artifice  sert  le constat, le bilan, l'irréversible

DE - CADENCE

§ 

http://www.meteofrance.fr/actualites/51243649-canicule-et-changement-climatique

Interprétation numérique, Modélisation, Statistiques sont une chose ; la réalité et le devenir des faits observables en sont une autre, certainement plus probante. Le glacier n'en a rien à foutre des graphes, des courbes, des histogrammes colorés : il  fond, cela suffit à se décider à inverser le cours de la dette contractée de plus en plus tôt vis à vis de la planète. Inutile d'invoquer le Nino et autres épiphénomènes dont  la Terre connaît bien les accés pour tenter d'expliquer, de forcer l'argumentaire ! L'homme est à 100 % le grand responsable du déréglement  climatique, avant que ne survienne l'Accident Climatique Majeur

!

CORSICA...GO56