187180378

Si les terribles  Incendies impactent et affectent durement les populations, les hameaux et les villages proches, traumatisent et affaiblissent durablement les victimes du feu et tous leurs proches, n'oublions surtout pas les premières victimes innombrables du feu :

 

LE RÈGNE ANIMAL  ET LA FLORE

Un tout sources de vies uniques et irremplaçables  quant à leur diversité, la richesse des écosystèmes et des biotopes  ravagés par les flammes ; on ne refait pas l'oeuvre du temps, on ne commande ni ne préside jamais la complétude et l'harmonie que la nature parfait sous nos yeux pendant des siècles.

L'incendie, c'est l'enfer, l'acte de guerre effroyable, implacable, odieux ! les conséquences, tôt ou tard seront tragiques pour l'environnement, la biodiversité, les grands équilibres. 

Les retombées  seront dans un premier temps de l'ordre régional avant se s'étendre à des territoires entiers, sous la forme d'extinction, de disparition des espèces endémiques ou non.

Nous ne pensons pas  que les élus, au plus haut niveau, aient pris la mesure de l'ampleurdes dégâts causés parun tl fléau. D'ailleurs, il suffit de relever  et de pointer les crédits alloués à la guerre du feu comparativement aux masses financières  que l'armée draine à ses fins ! 

Flotte dérisoire que celle des bombardiers d'eau, à l'échelle d'un territoire  grand comme la France et surtout, augmenté des près de 9000 Km2 de l'Île de Corse !

Entre le Midi de la France et la Corse,  sans compter tout le Grand-Sud-Ouest de la Métropole, ce sont  plus de 3.000 Kms de côtes, de rivages méditerranéens et de  pinèdes, de lourdes et nobles végétations  qui sont  en danger, menacées, chaque été  : la proie des flammes.

Constat qui n'honorent certes pas les Politiques, les Technocrates saupoudrant, çà et là quelques deniers au-dessus de la Sécurité Civile. Un scandale ! 

Le désastre est inestimable, l'avenir enténébré. La perte d'un couvert végétal séculaire rime désormais avec la recrudescence des pics de chaleur, de pollution,  des canicules et, naturellement, de sécheresse ; tout est bien lié qui finira sous peu par péricliter. 

Mais nos politiques, Ushuaïa Nature, ont mieux à faire ! Ils jouent désormais dans la cour des grands ! 

Que deviendrait notre Terre sans le concours des Bénévoles, des Associations, des Fondations, des Cercles d'Amis lorsque l'on sait qu'ils pallient aux lacunes, aux manquements insupportables de l'Etat-Maton, à la pénurie des moyens qui devraient être alloués à bien des secteurs de la vie communale, rurale, montagnarde sans cesse sinistrés

GHJORGHJU  D'OTA 

Trouver, démasquer les coupables : oui ! Mais mieux encore, les prendre en flagrant délit de mise à feu pour un jugement  sans pareil !  Qu'ils sachent que des yeux guettent, partout, traquent l'incendiaire et le criminel sans limite... On ne peut plus tolérer le diktat du feu, de la démence, de la sempiternelle alerte aux feux estivale, ces centaines de milliers d'animaux  qui périssent, l'horeur vécue par les populations: 

ASSEZ

 

1200x768_ici_l_evacuation_des_pennes_des_pennes_mirabeau_incendie_touchant_les_communes_de_rognac_vitrolles