DUCK_INTO_PLANNING_WAVE__3__001

Agrandir les Fichiers Images / Sony -Zoom Optique  x 50 / Grande distance de la Côte

 

 

L'ATOLL  SOUS-MARIN

 

DSC04145_002

Voici le récit-aventure de "  MANGALA -SPRAY ", un  Rider rompu aux Solos hivernaux, aux fortunes de mer, qui attendrait comme le coup de grâce,   en  quête  du  Graal et de l'oubli  ! Il le sait, en a maintes fois évalué les risques, in situ, naviguant sous les flèches des nues de Borée ...

 

 

 

 

DSC04146_001

Nous le suivons, un jour d'été, depuis la côte, ces rivages  qui semblent encore se cacher, se réfugier, panser les  plaies des hommes aux détours des pointes et des caps parfaitement exposés.

Le vent souffle en grand - frais de secteur Nord-Est. Partout ailleurs, les vagues boudent  les côtes dentelées   du grand sud de l'Île,  les arpents de sables travestis et  bondés.

 

 

Alentour, personne ! féerie des tombants de verdure, des bois de genévriers et de myrtes dont les fragrances aux vagues ivres se lient et se marient. Les Puffins le savent qui dominent au ras des flots les extravagances  du grand dauphin épris de liberté... Nous sommes  si loin des logiques financières des  grands delphinarium, des marinelands, de ces ghettos modernes, mouroirs  pour animaux marins persécutés.

 

ENVOL__BS_

 

Les vagues ceignent un labyrinthe, un dédale de hauts-fonds éblouissants, cristallins. Le puissant télé-objectif peine à restituer les perspectives ; un champ  de vision en définitive ramassé conditionne les images que voici, les plus éloquentes. Le vent et les écueils organisent un ballet  étrange, maîtrisent l'imprévu, l'inhabituel des vagues contraires, subreptices. Une marée d'ondes et  de vagues vrillées par les vents et les courants s'emparent  de ce vaste terrain d'aventures extrêmes et laissent  présager des plus  belles destinations autour  du monde. Les saisons décident, octroyant de temps à autres leurs faveurs aux pèlerins d'un  jour  venus  jouer dans un cirque marin vertigineux. Comme la noria sublime l'eau de son chant sibyllin, les vagues accourent et déroulent  leurs étoffes satinées, teintées de bleu, à l'infini ; évoquons un songe camaïeux, l'unique, une sphère contenant le temps ! 

 

CHAMPS__CRISTALLINS_

 

Des vagues  qui auront à  ses yeux souligné un  cercle invisible, esquissé les secrets de l'inestimable recommencement. Magie du mandala trans-lucide ; jamais rien ne finit et où tout recommence, un-définiment ... ! 

 

 

 

 

EVOLUTION_ATOLL_

C'est là, en ce choeur  azuréen, par ces champs élyséens qu'il parcourt ce qu'il  lui reste d'énergie et de souffle  en sillonnant l'infiniment grand des voix ( voies ) de l'imaginaire, l'humble partition d'une gestuelle vouée aux gémonies  irrévocables de l'agonie, à la seule vérité qu'il soit déja possible d'échanger avec l'éternité 

!

 

 

 " MANGALA-SPRAY " 

Pour 

CORSICA...GO56

 

PREMIER_BACK_LOOP_URIENTI__1_