P_CHEUR_A_L_EPERVIER_

 

L'épervier,

c'est le nom du filet

que lance sur la vague

– corps déjeté –

le pêcheur de la côte.

Un chalut de pauvre,

une voile sans mât.

 

L'épervier,

c'est un battement d'air,

une envolée de mailles,

des dentelles de sel

que la lumière défroisse.

 

C'est le rêve d'aile

qu'il déploie,

l'épervier.

Le geste répété,

souvent plus grand que soi.

 

 

MICHEL BAGLIN

« Les Chants du regard » éd. Privat