paysage_devaste_Poggio_Oletta_Haute_Corse_25_2016le_passage_incendie_0_1400_933

 Chaque semaine apporte désormais son lot terrifiant d'extrême sécheresse ! La situation vire à la catastrophe ! L'Hiver, nous voyons entre 6 / 8 Milliards de M3 d'eau douce se perdre dans la mer, inonder les terres des vallées ... Aucune gestion durable de l'eau, aucune prévention, l'eau des barrages désormais ne répond plus, depuis longtemps, aux besoins exponentiels des étés.

Nous l'avions déjà évoqué, tant de fois ; l'heure n'est plus aux barrages  démesurés mais bien à la dissémination de retenues d'eau à travers toutes les Pieve de l'Île,  retenues qui soient également de véritables sites d'intégrations et de retour à la vie, réalisées avec le concours de biologistes, d'ingénieurs hydrologues, de paysagistes, de géologues, à la croisée de chemins de randonnées, telles des étapes. Tout cela est faisable ! Notre  Île redeviendra  le véritable château d'eau qu'elle fut jadis

 

CORSICA...GO56

NE PEUT SE TAIRE ET COMMUNIQUE ENCORE ET TOUJOURS 

 

Combien de troupeaux perdus, égarés, risquant de mourir de soif  ? Combien de sources tariront sous l'effet des boues et de la sécheresse ?  Combien d'animaux sauvages ne résisteront plus à cet enfer aride que la Terre de Corse désormais génèrent telle une fatalité insupportable ?

 

A perte de vue s'étend désormais notre Terre ; l'Archipel Toscan  la regarde, bouleversé, quine la reconnaît plus !

Quelles réelles mesures avez - vous prises, Politiques, Élus, Fonctionnaires et Technocrates zélés,  qui ne soient plus celles que l'habitude et le train-train  mettent en oeuvre, chaque été,  sans le soupçon de la moindre adaptation aux conditions dantesques que nous rencontrons désormais  ? Nous voulons dire  climatiques, saisonnières, humaines, criminelles surtout  !

La donne a changé. C'est un fait irréfutable... Adaptez-vous et répondez aux attaques en usant de moyens radicaux et sans appels.

 

NOUS LISONS LA PRESSE ÉCRITE 

Ces articles qui témoignent de la détresse  des agriculteurs-éleveurs-cultivateurs-Vignerons qui,  vers les terres du merveilleux Cap Corse ont tout perdu ! Ils disent leur isolement, leur amertume, leur solitude  face à une classe politique silencieuse, muette, inactive sur le sujet ... Ils auront été seuls, juste en famille, tentant de sauver quelques bêtes d'un troupeau meurtri au coeur des flammes. C'est grave et surtout très préoccupant, révélateur d'un contexte délétère tandis que la Grand Messe et la Curée estivales sont au zénith !

Mais que pouvons- nous faire, si ce n'est alerter les Collectivités, les élus, afin qu'ils leur viennent en aide, au plus vite, avec forces moyens adaptés de lutte et de réparation ? 

Ne doivent-ils pas également tout mettre en oeuvre afin de projeter, de prévoir  un total reboisement et  un nettoyage des lieux. Ainsi, récupérer les bois pour en faire des réserves de biomasses énergétiques à l'usage des établissements équipés. Rien ne devrait se perdre.  Les Élus doivent créer les conditions d'une reprise immédiate, du traitement de ces catastrophes qui soit à la hauteur des dégâts, dévastations subis ...

Quant à la végétation revenue, c'est également un gage de retour de l'eau à court terme ; qui ne connaît la  Nouvelle de Jean GIONO, " L'Homme qui plantait des arbres  " ! Ne l'oubliez pas, ÉLUS et POLITIQUES, oeuvrez pour le retour de l'eau, de ces sources de vies fabuleuses que nos Anciens chérissaient ...

N'oubliez pas les Femmes et les Hommes de la Terre de Corse, de nos Terroirs Insulaires fabuleux ; ne  les abandonnez pas, ils ont plus que jamais besoin de VOUS, afin que perdure l'Artisanat doublé d'une modernité sage et éclairée, pour la Nature, l'Homme, les Animaux qui méritent plus que jamais notre profond respect, notre reconnaissance, notre protection.

L'INCENDIE, C'EST COMME LA FIN D'UN MONDE

Une meurtrissure dans le coeur  qui ne laisse plus de saigner, la foi en la Terre qui tarit, cette soif  de vivre que l'on pensait inextinguible et qui devient tarissable, comme la source des tombants et des arpents devenus arides et brûlés, ravagés !

A l'heure où nous écrivons, des feux  surviennent de partout ; les SapeursPompiers et Forestiers sont déjà en route sur  sites menacés...

Quand cela va-t-il s'arrêter ? Élus, Ministres, quand allez-vous dépêcher  les moyens que la situation tragique impose 

CORSICA...GO56