mardi 29 août 2017

LES MANUSCRITS DE QANA / EXTRAITS ...!

    CAPENSE     Il était une fois, une seule, où l’homme à l’amour de la femme répondit avec honneur. Il a été une fois, une seule, où la femme eu égard de l’homme qui l’aimait. Il a été cette fois, unique, où la femme et l’homme se comprirent dans l’instant du monde où la plume s’envole, portée par la brise. Cette unique fois où un homme et une femme portèrent aux yeux du monde le fruit de leur passion fût saluée par une grande fête. L’unique étoile du nord brilla seule dans l’infini cosmos pour saluer... [Lire la suite]

mardi 29 août 2017

EXPLICATIONS FOIREUSES ! ...

    PRENDRE LES GENS  POUR  DES IDIOTS    On entend çà et là et, qui plus est , de sources numériques  sûres,  que nous sommes, que nous vivons une situation dite  de "  Blocage Météorologique "  géolocalisée :   nous citons  ! Mais pour qui  nous prend-t-on ? Pour des idiots, des crétins prompts à tout gober !  D'aucuns pensent détenir la science infuse, qui  non seulement  se plantent  mais se posent en juges - séides des pouvoirs et... [Lire la suite]
lundi 28 août 2017

OUI - BON - MAIS !...

  RIDER  / " GABY LE LURON  "    Les vagues se font rares, nous disons celles que  les houles génèrent d'ordinaire pendant  ou après un coup  de vent, surtout ...  Plus à l'abri des golfes pas très clairs, c'est vrai et évident,  " GABY "  ! la mer déchirée par des centaines d'ailerons hérisse un plan d'eau ravagé et sans creux ; la misère ! Tout cela, nous le savons,   OUI - MAIS  - BON - INSISTONS ENCORE  Il convient de  remonter plus au vent, vers... [Lire la suite]
lundi 28 août 2017

DIT- VAGUES - TU ?...

RIDER  / PNO   Allez, encore une petite  Démonstration  - Commentée ! Un de ces nombreux jours sans le moindre soupçon de houle ou de vague sur Spots connus, saturés,  complètement lisses et plats ! Ce Rider le sait, s'exporte  " ailleurs " et s'adapte, au ras des  brisants, d'une pointe, sur un site " capteur et générateur de micro-ondes " !   Un Bottom véloce, court et  aussi très rapide : technique  et lecture obligent. Et c'est le  Off The Lip rageur, à chaque... [Lire la suite]
samedi 26 août 2017

EN CADENCE ! ...AVEC G. NEMO !...

Les semaines se suivent et se ressemblent sans l'ombre d'un nuage ; pas d'eau, la sécheresse est totale, blesse, ride, épuise ...! Sur la mer d'ordinaire fraîche, les températures  suivent celles de la terre. Les thermiques s'essoufflent, la chaleur est accablante sous le voile crasseux de nouveaux nuages ...    Loin de se plaindre, de se lamenter,  fustigeons, dénonçons, crions haut et fort la révolte, la désapprobation, l'exaspération  face à l'OPA, le dévolu sans merci auxquels se  livrent les... [Lire la suite]
samedi 26 août 2017

POÈMES MORTELS / EXTRAITS !...

      Ces joies qui sont comme des douleursN’en parlons pluslaissons ce monde mort écouler ses ruisseauxDe sang jusqu’à la merLaissons la nuit monter et pénétrer le cielDe fulgurante nuitMonde obscur et maudit dont le poids me soulèveJe vous charge des peurs, je vous charge des mauxEt du feu qui me rongeEt je reste un vaincu au bord de ce présentFatal et dépouillé de gloire et de révolte.Je meurs lentement de vivre entre moi-mêmeEt la malédiction de ces jours inutiles.   JACQUES PREVEL     ... [Lire la suite]

vendredi 25 août 2017

" ON " !...

    Le soleil mord  la peau. La frondaison des arbres, des arbustes, des buissons devient  cassante ; la campagne a perdu ses nuances profondément vertes et  bigarrées. Pas une  goutte d'eau n'est tombée depuis des mois. Poussières, particules, cendres se mélangent et témoignent des forfaits de l'été 2017 ! L'air-pocalypse sent très mauvais, surtout le matin, comme un goût de métal, de souffre dans la bouche ... ! Les vents, les incendies affolent  les indices d'hygrométrie revus à la baisse.... [Lire la suite]
mercredi 23 août 2017

PARFUMS D'OASIS !...

   Point d'artifices mais les sublimités de l'étant.  Ailleurs, dans les villes, le gain a dévoré le sablon, y parque ses blocs de ferrailles, dresse des murs hideux près des égoûts déversant dans la mer. La turpitude de l'eau n'a d'égale que celle  des menées opaques, glauques qui tintinabulent depuis les tiroirs caisses ! Qu'importe, la curée et la grand messe sont de circonstances et ravissent les masses aveugles décérébrées, assoiffées d'authenticité ravagée ; dernier bastion qu'un appétit vorace guette sous... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 01:23:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mardi 22 août 2017

ECLIPSE SOLAIRE 2017 ...

     2  CLICHES  NASA      Les nuages     les étoiles Séléné    Hélios en ce choeur de nuit aiment à se cacher révèlent un jour nouveau L'esquisse dépasse la plénitudede l'orbe  solaireQue la Lumière soit sous nos yeux innombrables sain   jaillissement C'est un peu comme une îleque l'oiseau survolebelle et pure à la fois entité intouchée aux desseins parfaits des révolutions astrales et des migrations Quoi dire sinon le scintillementl'appel sans findu vide... [Lire la suite]
lundi 21 août 2017

" SOLO "

    Épris de SOLO, comme une fatalité, une délivrance, il nous envoie ce cliché, un texte énigmatique ! Une navigation qu'il connut, un lendemain de Bora, de tempête. Puissant Aquilon qui,  des  vertiges de  Borée, dévalait sans freins les côtes de l'Île de Corse, n'ayant que les étendues marines  et les invites des  hautes montagnes pour  s'élancer, piloter de  violentes rafales ; une bise terrible des vents au solitaire qu'il fut pendant deux longues heures, à parcourir, à traverser... [Lire la suite]