PHOTO__TAO_M

 

Un  cliché que me fait parvenir  la famille de TAO, saisi au bon moment par Tao, justement et, Ti-Black, l'incontournable  et inépuisable voltigeur des sables insulaires...

C'est vrai, Punta Testarella aura perdu de son intimité, de sa magie, à terre comme sur l'eau... Mais  le danger menaçait de voir les lieux  totalement surinvestis et aussi très impactés !

Nous aurions alors tout tenté pour aboutir à ce que  nous connaissons aujourd'hui ; il  convient de regarder devant. Derrière, c'est trop dur, pénible, difficile. Comment faire ?  Quelles autres solutions envisager si ce n'est la marche à travers le maquis, les voies carossables  qui auront été fermées et dénicher, aux détours des caps et des pointes,  des lieux fabuleux, intouchés, où les vagues s'enroulent et lèvent telles des cheminées de fées coiffées d'embruns ... Rien ne serait-il vraiment perdu ? Certainement, demain est encore et toujours prodigue,  mettons-y  l'énergie  et la passion que la Nature attend de nous. Elle nous le rendra au centuple. Car n'oubliez jamais que des Punta Testarella se comptent par dizaines et se cachent les jours de gros temps, autour des 1000 Kms de côtes que compte l'Île de Corse