Est-ce de rigueur, par habitude ou  négligence  que vous ne donnez pas vos relevés de vent pour l'Extrême-Sud de l'Île de Corse ?  Le Détroit, les Bouches de Bonifacio, le grand rail maritime et commercial  seraient-ils devenus lac, étang, marre pour la plaisance  et plan d'eau des plus sécurisés pour  parfaits-petits-baigneurs ?  Pourquoi ces omissions ? L'anémomètre s'est-il fait la malle un jour de fortes touffeurs d'altitude, à l'avant d'un front des plus chaud ? Une rafale aurait-elle bloqué l'instrument éolien ? 

Nous restons sur notre faim de relevés, très  souvent, juste pour la mesure des écarts aux moyennes que nous constatons si souvent entre les hauts plateaux du Piale et  la réalité à 10 mètres au-dessus des flots !...

Nous attendons surtout bien plus de précisions, d'outils, de relevés en temps réels et surtout, surtout, au niveau de la mer, sans turbulences,  SVP ...!

SINDIBAD  LE MARIN 

Nous a contacté et n'est pas du tout content ; il vous envoie ce billet doux. Ces omissions sont de plus en plus fréquentes et curieusement, les jours de vents annoncés, nous dit-il  ... ? Merci d'y remédier pour la navigation, les écarts aux prévisions vents et vagues, données  que les plaisanciers consultent et comparent suivant les zones marines.

Pertusatu, le plus important des Sémaphores se passerait-il de livrer ce minimum d'informations ?  Senotosa, nous comprendrions très certainement, mais PERTUSATU, tout de même, voyons  

§