DSC01997

 

On y  vient dessiner des courbes, partager un pas de deux avec l'onde et la vague.  On s'enroule en se lovant dans la lumière du soleil levant que tamise un voile glacé  de  cirrus...  Ils se connaissent tous, se trouvent, se devinent sans jamais se gêner ! Voici notre prose  !!! 

 

Tel  un cirque minéral à ciel ouvert sur le large  que le Levant  embrase dès le petit jour ; comme un terrain d'aventures parfois extrêmes tant lames et vagues  tutoient la cime des rochers carmins sous le vent de la baie :  évoquons ces quelques minutes passées à regarder, à contempler le ballet des ailes et des petits esquifs vélivoles.

Nous traversons quelque  dimension,  le couloir, une tranche de temps de vie  à part, déconnectés de la réalité résonnante et du tumulte des villes...

Ici, point de bruit mais le silence absolu que calligraphient sur le ciel d'étranges cerfs-volants. Leur coeur bat la chamade. Tissage étonnant et si précis  que les allers-retours croisés et  entremêlés des liens composant  la trame et la chaîne des reflets et des couleurs ivres de lumières.

 L'été s'étirent. Il menace ; sur fonds de versants et de tombants jadis resplendissant de genèvriers, d'arbres à baies, hélas ! incendiés, par-delà les mois  d'une extrême sécheresse, après la canicule qui aura sévit durablement, le couvert végétal jaunit sévèrement et nous  inquiète. Le vent souffle souvent, il ne pleut toujours pas ou si peu ! 

Les arbustes calcinés par milliers  sécheront sur pieds, sans un soupçon, une velléité de reboisement. On détruit la nature sans en panser les blessures ! Il faudra un jour payer la note ; nos moyens ne seront plus à la hauteur des harmonies passées, de l'enjeu.

Et pourtant, il émane de ces lieux féeriques une sérénité, une quiétude rares, de délicates harmonies. La mer y pourvoie encore. Les  bras de la terre enchâssent  l'infinie beauté des rivages vierges. Ensemble, ils effacent, l'instant  d'un regard, d'une pensée, les plaies de tous les petits mondes en sursis, dilacérés, vaincus et si durement exploités...

MARIN 

CORSICA...GO56

Pour les KITESURFERS 

 

 

 

DSC01991