jeudi 5 octobre 2017

DÉJÀ ...!

    Une part de moi-même est déjà morte du mal de terredu mal aux mondes comme atterrée Que je laisse sur la grève     souilléede maux La solitude pour dérivesuffit   à l'énigme  L'hiver la nuit  alors  se confondent Se livrent à l'écho des brisants du lien brisé Que la mer panseune âme à l'Amer entée  Oui      une seule larme révèle parfois un océan de souffrance Ainsi de l'erranceà bord de la folieultime  vertige Eau-delà du cri le vide ... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:15:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 5 octobre 2017

A BORD DES CITATIONS !...

  Oscillons, vaguons entre les pôles de la poésie, de la philosophie, de la prose, là même où tous les mots convolent au Choeur harmonieux du verbe, du message, de la Lumière. Entre les mots et la poussière, deux rives, à jamais distantes et si proches à la fois révèlent l'unique, la synchronicité qui  partout élèvent et dépassent la durée de l'éphémère. M& M   " Dieu est un Océan  dont nous n'avons reçu que quelques gouttes. "   LEIBNIZ / Essais de Théodicée   " Dans le régime des âmes,... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 05:08:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 5 octobre 2017

AVEC LES MOTS !...

  Les Poètes maudits     " Je crois à la mission de l’écrivain. Il la reçoit du verbe qui porte en lui sa souffrance et son espoir. Il interroge les mots qui l’interrogent, et accompagne les mots qui l’accompagnent.  Le chemin qui reste est donc celui des mots, le sable de tous les livres. Le livre n’est pas. La lecture le crée, à travers des mots créés, comme le monde est lecture recommencée du monde par l’homme."   EDMOND JABES      " ...  La poésie, c'est l'être... [Lire la suite]