ANGE_PUFFIN_

Il le reconnaît et l'appelle : " Ange-Puffin " ! Il est son Ami, dont l'aile est marquée du signe des mers rudes... Toutes les fois, solitaires, ils offrent un ballet  à l'azur, à l'étrange couleur bleue qui les rapproche et les confond ;  voyage aux confins de l'ivresse. GO

 

J'ai toujours rêvé d'une seule chose, avoir un oiseau sur mon épaule, je l'attends toujours, et toujours il n'est pas là, je ne désespère pas parce que je sais que mon rôle dans la vie est de l'attendre, je sais que mon bonheur est de l'attendre, je sais que l'attente est une joie, je sais que l'attente est une possession, l'oiseau que j'attends n'est toujours pas là, mais il me donne envie de vivre ; pour mon attente, je regarde le ciel, pour mon attente, j'observe le mouvement des branches, pour mon attente, je consulte l'horizon, pour mon attente, je joue à l'alchimiste de l'or et de l'ombre, l'oiseau qui ne vient pas me fait l'alchimiste de l'attente, peut-être il attend mon désespoir, peut-être il attend ma mort, peut-être il attend que ma joie d'alchimiste cesse de cultiver l'attente, peut-être il attend que je fasse de mon attente un oiseau, peut-être il attend que je fasse de mon cœur un nid, peut-être il n'attend rien et qu'il est déjà là sur mon épaule, et que je ne le sens pas, je ne le vois pas, tout affairé à jouer l'alchimiste de l'attente... Je suis sûr que l'oiseau ne me trompe pas. Je suis aussi sûr que mon attente ne me trompe pas, même cette trahison insensée qui fait que l'homme est le seul être qui trompe la vie par ce qui est de plus essentiel dans la vie, ne m'effraie pas, j'attends dans mon alchimie qui est un arbre, qui est un ciel, qui a des ailes, et j'en suis heureux.

 

 

 

© MONSIF OUADAI  SALEH

2017