DSC01328_001

 

Nous ne nous intéressons  pas aux seules Pratiques Extrêmes que l'Île de Corse offre à ses visiteurs ! Nous agissons avec  gratitude, reconnaissance. Ainsi, sachons justement, -  depuis les espaces naturels que nous investissons  et que celles-ci nous ouvrent-,

à contribuer à notre façon, avec un regard différent et au  coeur même de la Nature,

à la préservation, à l'information,  à la connaissance  améliorées de la notion d'Environnement, d'Ecologie, de Développement Durable, d'Intégration totale et mesurée aux paysages nombreux et variés qui nous définissent. 

Tout aura son importance et sa place sur une Île  régie admirablement par les multiples influences des éléments naturels et des reliefs spécifiques qui sont les nôtres. Nous n'oublions pas  d'évoquer les étages d'altitudes et de végétations caractéristiques, les micro-climats que l'île abrite et génère suivant les saisons...!

C'est là une démarche plus qu'honnorable que les élus  et les responsables devraient saluer et faire connaître, afin de susciter encore plus d'engouement et d'amour, de respect envers  notre Terre

!

En terme de paysage littoral, difficile de trouver plus complet, plus beau, plus divers !  Nous tairons les lieux, pour avoir été souillés, occupés, dilacérés de toutes parts. Le sillage des engins tout terrains, la route, les déchets et les incendies, le barrage en amont achevant d'engager, de dénaturer un des rivages lacustres  remarquable de l'Île de Corse. C'est ainsi ! Combien d'agglomérations, de communes, de villages de plaines et de bords de mer comptent de tels joyaux et écrins de vie ?  Ils sont très nombreux. Mais la majorité de ces espaces, - quand ils n'auront pas été pris sous la protection du Parc, du Conservatoire, de l'Office de l'Environnement-, sont voués à l'asphyxie, aux conséquences des déjections et décharges sauvages, à l'abandon et à l'insalubrité que leur infligent urbanisation et désintérêt, négligences ! 

C'est une forfaiture perpétrée à l'encontre de notre patrimoine naturel vital ! De tels havres  révèlent tout ce que les noces de la mer et de la terre peuvent engendrer de diversité et de richesses naturelles. Nombre de ces domaines peuvent être intelligemment investis et livrer aux communes avoisinantes des opportunités de découvertes, de promenades sur sentiers aménagés et respectueux d'un environnement fragile. Pareils centres d'intérêts sont de vraies mannes ; outre la préservation de l'espace naturel, des biotopes, de la faune et de la flore endémiques, ils constituent  de vrais pôle d'attraction et de découverte.

Mais plus encore, ces rivages dits " Lacustres " résultent de l'intéraction  essentielle Mer- Montagne, via les pluies et les réseaux d'adduction de l'eau de ruissellement  et les éléments physiques  de l'érosion gagnant la frange littorale !

Sans cela, sans les cours d'eau nettoyés et propres, les ruisseaux ou les rus de fortune, les jours de fortes pluies, sans ce maillage de cours d'eau recouvrés et libres de toute entraves, les rivages et notamment les rivages lacustres sont promis à l'extinction, à l'asphyxie et au pourrissement inéluctables.

De là, il n'y  qu'un pas que les élus franchissent afin de combler l'indésirable marécage ! Erreur de prospective fondamentale  dont il convient de dénoncer l'incurie et l'incompétence.

Nous voyons, nous observons tous les jours les conséquences d'un laisser aller sur le  sujet qui laisse augurer du pire !  A l'heure des dérèglements climatiques, laissons faire la nature, donnons - lui tous les moyens destinés à  nous préserver du pire.

Il ne nous appartient pas de  contrecarrer ce que les desseins de l'état de nature orchestraient jadis et qui font encore aujourd'hui la source de richesses  colossales. Mais à quel prix, jusqu'où ira-t-on dans les menées  destructrices des hommes ! Tout cela n'aura qu'un temps si nous n'intervenons pas ! 

Notre constat, cet article et cette contribution pour la Terre, une Île à part se veulent participation salvatrice de tout ce qu'il nous reste à faire, à panser de blessures, de recouvrements totaux de nos espaces naturels dévoyés et détruits.

Noble tâche que celles-ci, attelons-nous, donnons l'exemple, recouvrons la Terre de toutes les beautés Méditerranéennes. La balle est dans le camp des élus pour une démarche environnementale commune et complète. Ne jamais oublier :  en terme de Nature, tout est lié ! Une négligence et ce sont les catastrophes qui surviennent, en  cascades ; l'homme en est le seul responsable, jamais la Nature 

GHJORGHJU D'OTA 

Pour  la Terre de Corse