congo_001

 

.

.

.

 

Nous postons ce Poème " CONGO  "   du Poète Congolais, Théophile OBENGA, en remerciant Marie-Paule et Raymond FARINA de  nous avoir guidés  vers le lit majestueux et solennel de ce Fleuve !
Un plain-Chant, que cette complainte  accompagne pour nous dire  combien le Fleuve, la Rivière, le Ruisseau caracolent en ouvrageant l'ombre sertie de lumière  de nos vallées !
Ici, sur l'Île de Corse, combien de cours d'eau  sont passés par les menées du profit, de la  hideur, de la destruction massive, au caterpillar, souillés, défigurés  ?... Restera-t-il encore des Poètes-Chanteurs pour panser les blessures de la Terre
.
.
.
.
!

.
.
.
Fleuve essentiel
me voici
debout
entre deux âges
tu épouses toujours
cette terre
ensemble avec la foudre
ton nom n’a pas vieilli
tu me connus
espiègle à la pêche
debout sur ton dos
tes allées de roseaux
escortant ma pirogue
dans le parc de tes eaux
les écoliers de Poto-Poto*
ont grandi
à te voir
au bout de leur maison
nous aimions vivre de ton corps
tes cils s’étendaient
à l’infini
au-delà de l’île-rônier
maintenant
que ton nom
se confond avec la liberté
fleuve essentiel
trop tôt parti à l’Océan
tu deviens
l’écriture
de notre soleil
tout reste fondé sur toi
ton annonce invente
l’espoir en nous
tu occuperas toujours
tous les temps
et tous les âges
fleuve de mon pays et de mon enfance.

 
THEOPHILE OBENGA

*Poto-Poto : Quartier de Brazzaville (Congo)