Inde_un_niveau_record_de_pollution_a_New_Delhi

Quelle différence y a t-il entre cette image de  NEW DELHI et celles de nos grandes migrations saisonnières, les vues  terrifiantes rendant compte  de pics de pollutions qui frappent  aussi bien les hautes vallées de montagnes que nos villes littorales, des semaines durant, à la faveur de ces patates anticycloniques stagnant  sur toute l'Europe

 

 

New Delhi, les mégalopoles de Chine  et d'Asie, d'Amérique du Sud, enfin, les villes et les banlieues tentaculaires du vieux monde et du " nouveau ", n'en finissent plus de causer la mort prématurée, par centaines de milliers, chaque mois, chaque année, des effets directs de la pollution atmosphérique massive ...

Et l'Armée !  qui vient fermer la bouche des Ministres en charges de toutes les questions relatives à l'Environnement, sous le prétexte fallacieux et faux  que les éoliennes gêneraient les exercices  militaires et les manoeuvres. Les généraux désormais se posent en maîtres incontestés de l'aménagement du territoire ! Putch  civilisationnel ...

90 %  du territoire seraient donc gelés, alors que des hélicoptères et des chasseurs polluent au ras de nos têtes, occasionnent d'horribles nuisances sonores et chimiques ... Quels anachronismes, dans quel état vit-on ? D'un côté on veut  sauver des vies, de l'autre, on prépare les futurs grabats pour publics asphyxiés par le dioxyde de carbone, les particules fines. Saine équation, durable stratégie de la guerre aux budgets faramineux..

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE EST VENT DEBOUT 

 

Comment mettre en balance les terribles effets nocifs des rejets polluants dans l'atmosphère et ceux des manoeuvres militaires ? La santé publique dépend-elle des exigences de l'armée  ? Passerait-on outre le fait que des dizaines de milliers de personnes meurent des causes directes de la pollution comme on décède des suites d'un tabagisme ancien et forcené, de l'alcool abusif, - dont on prélève en amont  toutes les taxes à la consommation -  ? 

Funeste et odieux Deal, Mr HULOT, quand au sol, sur nos terres,  le Glyphosate et tous les pesticides à scandales sont comme assurés d'une transition souple et avantageuse pour les multinationales et les trusts financiers associés ! 

C'est à gerber, surtout lorsqu'on apprend que l'hexagone caracole au hit parade de la " Nucléarisation " de ses sources d'énergies, championne d'Europe, hélas ! et, certainement pas disposé  à  taxer ni les véhicules de l'Armée marchant au mazout, au diesel, ni un gigantesque parc automobile qui fera de la résistance sous le couvert de Jupiter, avec leur 50 Litres de Diesel aux 100 Kms !

Et ainsi, de questionner   la suite des Ministres de la Transition Écologique, de constater que le renouvelable peine à rallier  les 10 % de l'offre  énergétique, dans un  Pays qui fut à l'origine des Accords de Paris et de ces ambitions insensées, superfétatoires à outrance. 

Non, il ne faut pas prendre les gens, l'opinion pour des idiots ... C'est assez ! Car nous constatons  que toutes les sources de nuisances résistent bien mieux et plus longtemps, farouchement, tandis que velléités et déclarations d'intentions propres  se vautrent dans le marasme, la vue de l'esprit, la promesse intenable ! 

Effets d'annonces ? Non, pas exactement mais arrivisme, poudre aux yeux, faire-valoir  tout juste enclins à orner une campagne électorale... La croissance décolle, mais sur quel terreau ?  La transition énergétique prend-elle la pente du renoncement radical   aux énergies fossiles ou nucléaires ? Non ! D'années en années, nous serons confrontés à des pics majeurs de pollutions en tout genres, c'est inévitable et au grand capital d'exporter les stocks gigantesques de véhicules, bradés, vers les pays en voie de développement, afin de poursuivre et de péréniser les infections  que la planète subit depuis bientôt 250 Ans ! Amortissements des investissements obligent.

C'est un véritable scandale planétaire, parfaitement orchestré par toutes les formes de grandes puissances : Du politique au commercial, en passant par les exigences suicidaires des Armées, des lois du Marché fondées sur la sur-production, la sur-consommation, la  sur-pollution issues des procédés de fabrication, en définitive, d'une grille de Civilisation  suicidaire et condamnée par avance ! 

Mais à votre petit jeu, faussaires en cols blancs, vous serez perdants face à la Nature ! A chaque catastrophe qui prend de l'ampleur, nous vous regardons, toujours plus fixement, car vous créez lentement  les conditions d'un Chaos environnemental et social, civilisationnnel de plus en plus imminent. Laissons passer encore cette décennie capitale pour la planète et nous verrons bien ! Profitez de vos années - Pouvoirs pour affoler, suicider la machine infernale : plus rien ne l'arrêtera ! Et nous ne voulons plus  de vos mines contrites face aux catastrophes qui ravagent, tuent, déplacent, affament, assoiffent tant et plus...

Transition écologique immédiate, drastique et avec pour corollaire baisse de la Croissance, de la Production,  du Temps de Travail, Mesure et Sobriété, justes Choix  de production, stratégies de développement et de production axées sur le Développement durable, sans compromis ni  concessions : voilà la voie sage et raisonnée. 

Nous vivons un Monde ravagé par l'Argent-Roi, qui décide de  tout, impitoyable, un Monde où les dirigeants vont même jusqu'à affaiblir financièrement les personnes âgées et retraités, celles qui auront trimé leur vie durant ! C'est minable, petit, inacceptable ! 

Quant à la cerise sur le Gâteau  de la Haute Finance, du Grand Patronat, nous adressons ce message :  Vous avez le vent en poupe, banquiers obligent. Vous saignez le salarié avec des paies ridicules et, de surcroît, voilà que les études et les prospectives statistiques volent à  votre secours, enfoncent le clou d'un nouvel esclavagisme patenté, officialisé, institué via la loi-travail, malgré la rue, vous gaussant de divisions syndicales qui font le beurre et l'argent du beurre ;  vraiment  écoeurant !

Après les coupes  réglées de la réforme de retraites, voilà  encore que l'espérance de vie, communément et massivement se prend à augmenter, à capitaliser 10 à 15 ans de vie supplémentaires. Un dispositif accroissant le sentiment d'un esclavagisme au labeur instable des petits boulots cumulés, si flexibles, soit, tout  ce qui  arrangent la pérennité du nanti au pouvoir, d'une OPA sans appel  sur la vie, l'unicité de l'histoire de chacun : c'est absolument  détestable. Encore une fois, le Patronat dicte, le Politique obéit, le Dogme absout des pêchés du Monde et des forfaitures de la pensée unique. 

Que viennent l'étude circonstancielle du contexte dans lequel nous vivons et mettons sur la table les exaspérantes dissensions et traitements injustes   dont sont victimes les masses laborieuses dans nos sociétés pourvoyeuses de sans - abri, de pauvres, de gens aux revenus précaires, à la masse de smicards dont le plafond demeure révoltant...

L'existence est mise à mal, le droit de grève est mort des coups de bâtons reçus, des retenues sur salaires dues aux grèves. Les forces de l'ordre mâtent quand après, les décideurs  instituent un simulacre de négociations.

Les lieutenants des centrales ont une âme de valets et la contestation sociale, hélas ! périclite, soumises aux mots d'ordre de gourou, de mentor plus soucieux de paraître que de vaincre le désordre établi

!

Il y a bien des décennies que la situation est devenue insurrectionnelle !  La révolte gronde, à la  fois larvée et massive, mais elle gronde ;  tant d'inégalités génèrent une situation qui n'est plus viable, tolérable, insultant la démocratie, la justice sociale, impacte l'avenir des jeunes voués à se débattre dans un monde souillé d'un point de vue environnemental, une jungle politico-commerciale impitoyable. Mais à qui profitent la  Pénurie, la précarité de l'emploi, la flexibilité, en faits : la soumission et l'esclavage.

Enfin, regardons les termes et les modalités du Commerce International, des échanges transfrontaliers, de l'horrible commerce de la viande vers la Turquie, du commerce de l'Asie du Sud-Est et de la Chine, par exemple ; pensez-vous qu'ils soient respectueux de la Transition Energétique, du Développement  Durable

GHJORGHJU D'OTA 

INSURRECTION DES CONSCIENCES