DSC03312

 

PHOTOS A ECRIRE

OU 

DU DIALOGUE AVEC LE TEMPS

 

 


Un signe      insigne
qui n'est pas anodin
mais rencontre
Message Retrouvé
qui eût interpellé
Louis Cattiaux
et ses admirables écrits

Elle repose là
l'ancre à jas
comme elle se  sera si souvent couchée
au-delà de l'immensurable
si lourde et si légère
à la fois
comme la foi que le solitaire
embarque à bord
en regagnant l'azur
et qui confie son âme à Dieu

En chemin      je me suis recueilli
A cette évocation     j'aurai sitôt vu
pour l'éternité
quelque paréidolie 
la silhouette d'une croix habitée
depuis le temps des sirènes
et la naissance du poteau de supplice

L'ancrage  en guise de racines  et de pieds
Le jas croisant les bras avec le fer du clou
d'un corps longuement travaillé par le sel
L'ovale au visage abyssal d'une manille
font de ce corps-mort de fortune
providentiel
l'image animée
et tout autant hermétique
de la migration
d'un étrange  voyage intérieur

Et que dire de ce lien salutaire
dont les maillons lient l'âme du vaisseau 
aux ciels prodigues  des marins
libérant   l'encre d'une pensée
à la résille  des infinis écumants 
au velum de l'azur étoilé    au zénith du soleil

Puissè-je vous révéler fidélemment
une folle image à écrire
à partager 
Nous qui voyageons ensemble
à travers le cosmos
lorsque de la mémoire et du silence de la mer
émerge à jamais ces îlots de vérité

§

 

MARIN - ALPHA LYRAE -