Prenez 20 Modèles, 20 Sites Référents en Météorologie et vous ne trouverez que contraires, dissensions, pléthores d'interprétations, reprises et ré-actualisations incessantes et  totalement  différentes des bulletins Météorologiques émis pour le jour même. Cette valse des modèles numériques devient totalement inacceptable

C'est inouï 

!

Si les températures semblent  assez souvent concorder, l'étude et l'analyse des masses d'air divergent ; les précipitations et l'état du ciel contrastent  à 100 %. Quant  aux sytémes nuageux, leur probabilités fluctuent également ; un site donne forte pluie lorsque l'autre annonce un franc soleil ! 

Mais le plus préoccupant  restant le déficit de pluies qui affecte gravement le Sud-Est de l'Hexagone et l'Île, le Territoire de CORSE, natamment le Sud des zones, et, bien au-delà, Sardaigne, Sicile, Sud de l'Italie, etc !...

C'est en  observant les pictogrammes que nous constatons, jusqu'au 8 Décembre, au moins, le manque de pluie quasi total sur zones, en prévisions ! 

La Dépression centrée  vers le Golfe de Gênes, les Grands Centres d'Actions Météorologiques qui pilotent le Coup de Vent de secteur NW à N et le BMS Large associé et en cours, assureront-ils un conflit de masses d'air, une Frontologie assez marquée générant les précipitations que nous sommes habitués à rencontrer en pareille saison ? 

La perturbation atmosphérique  donnera-t-elle assez d'eau ?  Le rapide Flux de NW ne risque-t-il pas de déchaîner une traîne tellement active qu'elle laverait le ciel d'un seul coup de balai, recouvrant à nouveau un champ de hautes pressions  et d'air  sec et plus froid, encore plus stable, sans  eau ? 

Ainsi d'attendre, encore et toujours, en marge  des hautes  pressions et du " Blocage "  que nous subissons, des pluies abondantes, rassurantes ! La situation devient alarmante et très grave ! 

Puisse cet épisode météorologique et les grands centres météorologiques rétablir une situation de saison, les flux océaniques zonaux chargés d'humidité, les dépressions qui jadis comblaient châteaux d'eau et profondes vallées de nos terres si rarement déficitaires en précipitations.

8 - 15 - 24  /  Décembre 2017 : et s'il ne pleuvait  plus ? Si nous devions demeurer  sans pluies significatives !  Déjà  +++ de 60 %  de déficit à déplorer, des températures encore très douces, 5 à 8 ° C au-dessus des Normales de Saison, etc !...

Est-ce possible, que se passe-t-il donc ? Sommes - nous toujours en présence d'un contexte  qui relève de la Météorologie ou, aurions-nous bouleversé la problématique des extrêmes climatiques qui rendent compte des premiers accidents

CLIMATOLOGIE -  DÉRÈGLEMENT  CLIMATIQUE

désormais opèrent-ils de concert en balayant  les champs scientifiques propres à la météorologie dite traditionnelle. Il conviendra de répondre à cette interrogation vitale car de là découle une suite de mesures préventives de grandes ampleurs