DSCN0143

 Un tout  qui concourt à la beauté, à l'unicité, à la pérennité de l'harmonie ! Préservons ces joyaux... L'homme n'intervient pas, la Nature y pourvoie : sainte alchimie... Ôter à ces endroits le mur infamant d'aggloméré, les barbelés horribles, le tracé de route qui aurait  empiété sur le vieux, l'antique trait de côte. Re-dessiner le Dessein  souverain d'une Terre d'Exception que la mer  purifie de son épais manteau d'écume

!

 

Interface exceptionnel, la dune littorale définit à  elle seule ce qui devrait présider et commander à toute loi littorale ; en effet, la Dune circonscrit et délimite de manière irréfragable le domaine d'extension de la terre et de la mer... En sorte, une frange remarquable  rendant compte des apports incessants et des métamorphoses  qui  lui permettent à toujours de persister, de se développer, de parfaire ses atouts et ses atours !

Cette zone d'influences s'étend  parfois bien au-delà des 100 m, à minima, qu'il faut strictement respecter et faire respecter ! 

Elus, il convient  de savoir et d'appréhender à leurs  justes valeurs ce qui est désormais en jeu lorsque l'on évoque la loi littorale, les espaces remarquables, les zones de protections renforcées, les espacses  dits lacustres, les embouchures des fleuves et des torrents, de tous les cours d'eau de montagnes et de plaines qui se rendent  vers la mer.

Si l'on souhaite détruire notre patrimoine environnemental, littoral : laissez-donc agir de la sorte  ! 

Quant aux rivages dentelés, rocheux, aux tombants et aux abrupts tels qu'ils  ne permettent pas  l'osmose et la symbiose terres - mer, au regard des phénomènes brutaux d'érosion, il importe donc  de les protéger, de leur épargner ces  horribles constructions qui naissent  encore et toujours  à moins de 100m voir même  moins de 50 m  de l'eau, ce qui demeure une  atteinte grave  aux domaines maritimes  communs.

( Certains murs bâtis sur le sable  sont la cause de phénomènes d'érosion graves et brutaux qui menacent la dune et la plage sur des centaines de mètres voir des Kms ; ne pas l'admettre : c'est fermer les yeux ) ...

 Oui, on peut évoquer et craindre  un travestissement systématique de nos côtes et rivages ! C'est assez, il  sont en sursis... Mais n'oublions pas de constater, à l'instar des photos  que nous publions sur cette page, qu'il existe, fort heureusement des lieux où justement la Dune, le Cordon littoral s'éploie  de façon majestueuse, galvanisant autour de beaux projets toute l'attention des locaux et des visiteurs, des touristes. Il s'agit en définitive d'un faire-valoir sans prix, inestimable, thésaurisant pour des temps indéfinis les saines  récompenses du respect  que l'on doit à sa Terre.

 

!

" ...   Vuleria chi un ghjornu chjappu di altu rimorsu
Sii prontu a rinicà mancanzi é stradi torti 
Lascia campà la natura libera di la so sorti   ... " 

I VOCI DI A GRAVONA -  SPAVENTU 

 


   Disait une Chanson  d'un Groupe Culturel Corse  engagé !  Il est temps de s'atteler à cette injonction, plus que jamais afin de sauver notre Terre de l'uniformisation, de la standardisation de son Littoral Urbain et Extra-Urbain

 

GHJORGHJU D'OTA 

Pour  

CORSICA

DSCN0146