DSC03806

 

Contexte difficile, compliqué, risqué lors des mises à l'eau et des retours sur  rives... L'observation  attentive ne suffit plus. Le vent  reste trés instable, à grain, chargé, donc forcément  irrégulier. Le choix du flotteur devient capital et la voile l'est tout autant. Aucune improvisation, mais force est de constater que les plus gros volumes, dussions-nous les gréer avec de petites voiles, sont les plus sûrs garants d'une session réussie ; privilégier  la vitesse, rester évolutif et manoeuvrant, ne jamais perdre le planning, tels sont les bons ingrédients au Surf et au Saut dans des conditions changeantes, soudaines, exposées aux côtes rocheuses.

Il faut dire que notre Île ne  favorise pas l'émission de bulletins précis pour les zones rivages. Trop d'interférences et paramètres bousculent en définitive ce que les modèles finalisent.

Alors, un peu de patience, à force de relevés et d'observations également à croiser, à recouper afin de faire les bons choix, en fonction des lieux.

Mais il faut  aussi noter et constater in situ  que les spots au vent de la côte SW de l'Île de Corse captent davantage et plus longtemps les flux de Secteur Nord-Ouest quand le fond des golfes dévente.

Exposés vers le large, rien ne les dévient, les freine. C'est là une réelle donnée ! Encore une fois : questions de choix, d'options et, surtout, de capacités de mises à l'eau offertes  par ces derniers.

Les conditions devraient se maintenir aux vents  de secteurs Ouest à Nord-Ouest. CORSICA...GO56 pourrait investir quelques terrains d'aventures pour un rendu photographique adéquat

!

BRUNE___EAU_